Comment faire valoir ses cheveux gris sur un CV



Dans un monde du travail qui carbure aux technologies et aux milléniaux, avoir plus de 50 ans et chercher un emploi n’est pas toujours facile. Que devriez-vous mettre en avant dans votre candidature ?

Votre sérieux

Montrez votre sérieux en adaptant votre CV et votre lettre de présentation aux postes et aux entreprises que vous visez. Surtout, n’envoyez pas la même candidature partout, car de plus en plus de recruteurs utilisent des logiciels de filtrage ne retenant que les CV qui contiennent des mots-clés spécifiques au poste affiché.

Votre pertinence

À 50 ans, vous avez sans doute accumulé beaucoup d’années d’expérience. Cependant, n’engorgez pas votre CV d’expériences professionnelles qui datent de plus de 15 ans, car les employeurs veulent embaucher des candidats qui sont « à jour ». Les expériences récentes sont donc à privilégier… sauf si celles de 1990 sont pertinentes ! Dans ce cas, mettez l’accent sur les compétences et les réalisations reliées au poste convoité.

Vos motivations

Vous avez été directrice des ressources humaines toute votre vie, mais désirez maintenant travailler à temps partiel comme réceptionniste ? Dans ce cas, « apprenez à vous "dévendre" ! », conseille Julie Dufresne, présidente d’Emploiretraite.ca, un site de recrutement et de recherche d’emploi pour les 50 ans et plus. Autrement dit, « expliquez ce qui vous motive à postuler un emploi moins exigeant (valeurs, intérêts, passion, etc.), pour que l’employeur comprenne que vous le faites en toute connaissance de cause. Sinon, il vous croira surqualifié… et mettra votre candidature de côté ! »

Votre flexibilité

Vous êtes prêt à travailler en région, à temps partiel ou de manière contractuelle ? Inscrivez-le dans votre CV ! Les entreprises ont souvent des besoins variés, allant de remplacements de congé de maladie à des projets ciblés de courte durée. Sans compter que, selon Julie Dufresne, les candidats seniors ou retraités représentent une excellente solution à l’actuelle pénurie de main-d’œuvre : « En plus de connaître la culture et la langue, ils sont expérimentés et rêvent souvent de déménager en région, là où la pénurie frappe le plus fort ! »

Votre maturité

Vous vous pensez trop vieux pour retourner sur le marché du travail ? « Apaisez vos craintes en vous disant que le travail n’a pas d’âge, dit Julie Dufresne, et mettez vos atouts de l’avant », que ce soit un réseau de contacts riche et diversifié, une maturité vous permettant de mieux gérer le stress ou une longue expérience de travail.

Vos connaissances

Un des préjugés à l’égard des employés plus âgés, c’est qu’ils n’ont pas suivi l’évolution technologique. Alors, atténuez les réserves des employeurs potentiels en précisant toutes vos connaissances sur le sujet. Si nécessaire, allez chercher la formation requise.

***

À la recherche d'un emploi? Besoin de recruter du personnel? Consultez le site carrière de Groupe Capitales Médias. Des opportunités dans toutes les régions du Québec.