Cannabis médicinal: une usine construite à Saint-Félicien

Une usine de production, de transformation et de commercialisation de cannabis médicinal et thérapeutique sera construite à Saint-Félicien. L’investissement de près de 50M$ permettra la création de 250 emplois.

Groupe Kameleon, une compagnie de gestion québécoise spécialisée dans le domaine du cannabis médicinal et thérapeutique en a fait l’annonce mercredi matin à Saint-Félicien en compagnie du maire de la municipalité, Luc Gibbons. 

L’usine qui sera à la fine pointe de la technologie produira et transformera du cannabis 100% biologique. L’extraction des huiles de CBD et de THC se fera également sur place. 

Les produits seront vendus sur les marchés thérapeutique, pharmaceutique, cosmétique et nutraceutique (alimentaire).

« Nous sommes enchantés que la région du Lac-Saint-Jean ait sa part du gâteau de l’industrie québécoise du cannabis. Les régions méritent de profiter de cette industrie lucrative et en pleine effervescence. Rappelons-nous qu’à la base, l’agriculture québécoise, c’est aussi nos régions », a affirmé François Ruel, président et cofondateur de Groupe Kameleon.

« Aujourd’hui est un grand jour pour Saint-Félicien et pour la région du Lac-Saint-Jean. Ce projet va sans contredit contribuer à la vitalité économique de la région, notamment par le biais de la création de 250 emplois de qualité, bien rémunérés », a ajouté Martin Dufour, vice-président et cofondateur de Groupe Kameleon.

Le maire de Saint-Félicien se réjouit également de l’impact de l’implantation de l’usine dans sa municipalité.  

« L’annonce d’aujourd’hui représente une magnifique nouvelle pour Saint-Félicien. Ce projet, piloté par un promoteur très sensible aux réalités régionales, permet à notre milieu de diversifier son économie tout en mettant en valeur les atouts de notre municipalité, notamment notre extraordinaire qualité de vie et la présence de toutes les infrastructures essentielles à la réalisation de projets d’envergure. La création, d’ici deux ans, de 250 emplois de qualité, donnera un élan non seulement à notre communauté, mais aussi à l’ensemble du Saguenay–Lac-Saint-Jean », a-t-il affirmé. 

Plus de détails à venir.