Richard Hébert est député de Lac-Saint-Jean pour le Parti libéral du Canada.

Trois idées des députés

Les trois députés fédéraux ainsi que les cinq députés provinciaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont été invités par Le Progrès, à l’occasion de la publication du cahier Affaires, à partager leurs trois meilleures idées pour l’avenir économique de la région. Voici les réponses obtenues de quatre d’entre eux.

RICHARD HÉBERT

Député de Lac-Saint-Jean

Parti libéral du Canada

Accès à Internet

« Ma circonscription compte plusieurs portions de territoire qui ne disposent pas encore d’une connectivité Internet et cellulaire fiable et performante. L’accessibilité à Internet et à la téléphonie cellulaire constitue désormais un enjeu économique et social de premier plan. Le problème de pénurie de main-d’œuvre est majeur pour la croissance de plusieurs entreprises.

Marché du travail

Je préconise trois mesures bien précises : simplifier les processus administratifs pour faire venir de la main-d’œuvre étrangère, établir des incitatifs fiscaux pour les retraités qui veulent réintégrer le marché du travail et investir dans la formation et le développement des compétences des personnes sous-scolarisées afin qu’elles puissent occuper des emplois qui sont en forte demande sur le marché du travail.

Aînés

Pour que les aînés puissent vieillir dans la dignité, il leur faut disposer de revenus décents et d’un cadre de vie qui favorise leur autonomie et assure leur sécurité. En conséquence, des mesures concrètes visant l’amélioration des conditions de vie des aînés (meilleurs revenus et des logements adaptés). »

RICHARD MARTEL

Député de Chicoutimi–Le Fjord

• Parti conservateur du Canada

Environnement et économie

« Notre région et l’Arctique canadien possèdent un potentiel économique énorme et inexploité.

En matière d’environnement, nous pouvons et devons faire mieux au niveau planétaire. En considérant que nous produisons l’aluminium le plus vert au monde, nous appuyons les projets de BlackRock, Arianne Phosphate et d’Énergie Saguenay qui seront alimentés à l’énergie propre. 

Base militaire

La région abrite la Base militaire canadienne de Bagotville, les CF-18 et des techniciens compétents. Le Canada doit se doter de davantage de brise-glaces, d’une flotte de drones et d’un système de défense anti-drones afin d’assurer la surveillance et l’occupation de notre Arctique canadien. 

Grappe industrielle

Il est primordial de positionner le Saguenay comme terre d’accueil de ces drones et de développer une grappe industrielle autour de cette innovation. Cette flotte doit bénéficier du savoir-faire et de la créativité saguenéenne afin d’en augmenter la portée et l’autonomie nécessaire à notre immense territoire. »

Richard Martel, député concervateur dans Chicoutimi-Le Fjord.

KARINE TRUDEL

Députée de Jonquière

Nouveau Parti démocratique

Valoriser la biomasse

« Une stratégie régionale d’utilisation optimale de la biomasse forestière pourrait générer des milliers d’emplois et constituer un avantage important au point de vue écologique.

Pourquoi pas un incubateur industriel spécialisé dans les entreprises qui visent la mise en valeur des sous-produits forestiers ?

Guichet d’accès régional

Les ressources en développement économique sont éparpillées et on a peine à s’y retrouver.

La création collective d’un guichet d’accès régional d’orientation stratégique pourrait faciliter la vie des entrepreneurs et promoteurs non seulement du secteur privé, mais aussi du secteur de l’économie sociale, qui est appelé à croître.

Centres-villes de Jonquière

Pour Jonquière, le développement économique et la diversification passeront par une densification et une dynamisation des trois centres-villes : Arvida, Kénogami et Jonquière. La mise en commun des énergies afin de créer un écosystème favorisant l’innovation et la mixité sociale sera porteuse d’avenir. »

Karine Trudel, députée fédérale pour le NPD dans Jonquière.

SYLVAIN GAUDREAULT

Député de Jonquière

Parti québécois

« "Le temps est venu pour nos dirigeants de montrer qu’ils se soucient des personnes dont ils ont le destin entre leurs mains ." Voilà ce que le secrétaire général de l’ONU a affirmé sur la crise climatique. "Nous devons rompre avec la paralysie ", dit-il, sinon les conséquences seront désastreuses pour les générations futures.

La situation est grave. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean n’est pas dans une bulle isolée de la planète. La bonne nouvelle ? Les opportunités liées à la transition vers l’économie verte sont énormes : 26 000M$ de bénéfices pourraient être réalisés et 24 millions d’emplois créés d’ici 2030 !

Économie verte

Que la région soit le phare de cette économie du futur en se dotant d’une volonté et d’une stratégie cohérente ! 

Gaz naturel renouvelable

Soutenir le gaz naturel renouvelable à partir des résidus forestiers avec 5,7 M $ d’investissements et 4500 emplois durables d’ici 2030 ! 

Aluminium vert

Déployer Elysis qui élimine les GES de la production d’aluminium avec des investissements de 10 M $ et plus de 1000 emplois d’ici 2030 ! Et nous pourrions continuer ! Qui a dit que l’environnement s’oppose à l’économie ? »

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière pour le Parti québécois.