Le directeur de la CIDAL Marc Moffatt confirme que l’organisation ne met pas tous ses oeufs dans le même panier. Les industries du bois et de l’aluminium cohabitent avec des projets aéronautiques.

L’aluminium, le bois et l’aéronautique

Le développement de la région du Lac-Saint-Jean passe par plusieurs options, dont la consolidation des domaines existants et également par le développement de nouveaux. Alors que tout semble possible dans le domaine du numérique, l’aluminium et le bois resteront au coeur des piliers de développement régional.

La deuxième et troisième transformation du bois et de l’aluminium sont toujours d’actualité alors que de nouveaux créneaux tels que le domaine des drones s’ajoutent à l’expertise jeannoise.

Le directeur de la Corporation d’innovation et développement Alma - Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL), Marc Moffatt, est d’avis qu’un plus grand réflexe d’inclusion de l’aluminium aux projets devra être développé pour les projets futurs. Selon lui, la passerelle d’Alma est un bon exemple de ce désir d’intégration.

Celui qui, à travers ses fonctions, a l’occasion de voir et de comparer ce qui se fait ailleurs sur la planète est d’avis qu’il y a encore beaucoup de travail à faire quant à la transformation de l’aluminium. Le domaine est sous-estimé, selon lui.

Les pistes de solution pour y arriver sont nombreuses. Le développement de la chaîne de valeur de l’aluminium permettra notamment d’atteindre l’objectif. Le désir, à Alma, est de continuer à développer le parc technologique autour de l’usine d’extrusion Pexal-Tecalum.

Le Centre d’excellence sur les drones d’Alma est une exclusivité québécoise et nationale.

Le directeur de la CIDAL est d’avis que l’avenir de la région continuera de se bâtir grâce à l’industrie forestière. Il cite en exemple des entreprises telles que Produits forestiers Résolu, la Coopérative forestière de Petit Paris et Produits Boréal.

« En région, on apprécie la présence de Rio Tinto, des papetières et des industries forestières. Toutefois, il faut continuer à développer et à se diversifier », souligne Marc Moffatt.

Le futur de la région se dessinera également grâce à de nouvelles technologies comme celle des drones. Le secteur de l’aéronautique continuera de croître à travers le Centre d’excellence sur les drones (CED).

L’organisation almatoise qui est une exclusivité québécoise et même nationale, est une pionnière en son genre. Le CED développe, en ce moment, un projet de processus d’audit. Ainsi, le CED aurait la responsabilité d’évaluer les produits et les drones de différentes entreprises.

L’esprit de clocher n’a pas sa place pour Marc Moffatt qui se réjouit de ce qui se développe et s’implante à Saguenay. « Il s’agit de retombées régionales. C’est important de faire rayonner l’ensemble de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il y a des liens qui sont créés avec des organisations d’ici », fait valoir M. Moffatt.

« On veut sensibiliser les gens de l’extérieur à notre désir d’accueillir des entreprises et de faire prévaloir nos qualités », ajoute-t-il.

Le développement de nouveaux marchés ou d’expertises ne se fait pas de manière individuelle. M. Moffatt rappelle l’importance de le faire dans un esprit de collaboration.

+

UN ALLIÉ DES ENTREPRENEURS

La Corporation d’innovation et développement Alma - Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) est intégrée au paysage jeannois depuis près de deux ans. L’organisme chapeaute plusieurs organisations de la MRC Lac-Saint-Jean-Est en plus d’offrir un support aux entrepreneurs et aux 1800 entreprises du territoire.

La CIDAL est responsable de l’Aéroport d’Alma, du Centre d’excellence sur les drones, de Tourisme Alma-Lac-Saint-Jean et du Centre de villégiature de la Dam-en-Terre en plus d’avoir sous sa gouverne quelques parcs industriels. 

Elle oeuvre dans divers domaines, dont l’aluminium, le bois, l’aéronautique, le tourisme, le secteur commercial et l’agroalimentaire.

La corporation basée au centre-ville d’Alma offre un support technique et financier pour les entrepreneurs. Cela se concrétise grâce à des répertoires, une boîte à outils, des événements et de l’aide financière divisée en plusieurs programmes. Le démarrage et le transfert d’entreprises sont quelques-uns des enjeux dans lesquels la CIDAL accompagne des entrepreneurs. La corporation offre les services de l’ancien CLD Lac-Saint-Jean Est à travers les 14 municipalités de la MRC.

Des outils qui permettent de faciliter le démarchage en dehors de la région sont également développés. Ceux-ci sont, en quelque sorte, une confirmation du réseau et des avantages de la région qui attendent les grandes entreprises intéressées à venir s’installer ici.

Les prochains mois permettront de compléter la planification stratégique de l’organisme qui est sur le point de souffler les bougies de son deuxième anniversaire. L’exercice permettra de donner à l’organisme une ligne directrice unique en arrimant les façons de faire de chacune des organisations.