Le fondateur de Béton préfabriqué du Lac, André Bouchard, rappelle l’importance d’aider et d’encourager les petites entreprises. L’avenir de la région passera, selon lui, par elles.

Encourager les petites entreprises

Par qui ou par quoi passera l’avenir économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, cette région reconnue pour ses nombreux acteurs de premier plan du développement économique ?

La réponse du fondateur de Béton préfabriqué du Lac (BPDL), André Bouchard, pourrait en surprendre plus d’un de par sa simplicité. Celui qui a consacré sa vie à ses divers projets entrepreneuriaux mise sur les petites entreprises pour alimenter l’économie régionale du futur. Il attend, ainsi, un appui de la société à ces projets et entreprises qui n’obtiennent pas toujours une considération équitable en comparaison avec de gros projets ou de grandes entreprises.

« Prenez vos petites entreprises et faites les grandir. Il faut les encourager, les rendre fières », affirme-t-il, bien assis au siège social de l’entreprise à Alma, qu’il a façonnée de ses mains, de ses idées et de sa vision unique.

Encore aujourd’hui, celui qui a soufflé 82 bougies il y a quelques semaines prend plaisir à aider les autres. « Je travaille avec les jeunes pour les aider à être meilleurs demain », reconnaît-il simplement.

Le fondateur de Béton préfabriqué du Lac, André Bouchard, se passionne encore pour l’économie internationale. À 82 ans, il prend plaisir à accompagner ses enfants, qui assurent la relève de l’entreprise.

Invité à se prononcer quant à ce qui pourrait propulser l’économie régionale, celui qui est à l’origine de BPDL regarde le passé avec précaution. « Nous avons eu de grands hommes, mais ils sont partis à l’extérieur. Il faut faire attention à cela. Le grand danger, c’est de perdre les meilleurs. Pour éviter cela, il faut développer plus de meilleurs », soutient celui se définit maintenant comme un conseiller. Il évoque l’importance de l’emplacement du siège social d’une entreprise, rappelant les nombreuses retombées qui y sont rattachées.

M. Bouchard est d’avis que l’activité économique du futur ne passera plus seulement par de grosses entreprises et de gros projets. À cet effet, il souligne l’importance d’aider et de faciliter la vie des entrepreneurs à la tête de petites entreprises. M. Bouchard sait de quoi il parle, alors qu’il rappelle que son entreprise a débuté avec deux personnes.

Encore aujourd’hui, l’octogénaire s’intéresse grandement à l’économie internationale. Il ne s’en cache pas, pour réussir en affaires, il faut être habité d’une profonde volonté.

« Quand j’ai débuté, on me disait que j’étais trop loin. Je me suis alors dit : ‘‘J’ai ce handicap, comment je fais pour réussir avec ? ’’ », se rappelle celui qui a appuyé sa carrière sur l’idée de travailler à être meilleur demain qu’aujourd’hui.

M. Bouchard retire une grande satisfaction à accompagner ses enfants dans cette aventure entrepreunariale qui perdure depuis plusieurs décennies.

Il rappelle l’importance de conserver le caractère chaleureux de notre région qui a fait, par le passé, sa renommée.