Bleuets : les gros transformateurs ne sont pas inquiets

Bleuets sauvages du Québec et Bleuets Mistassini ne s’inquiètent pas outre mesure de l’arrivée d’un nouveau joueur dans le domaine de la congélation des bleuets au Lac-Saint-Jean.

« Avec la croissance du rendement dans les bleuetières, les volumes supplémentaires vont venir compenser pour les volumes qui iront à la nouvelle usine, estime Réjean Fortin, président de Bleuets Mistassini. Ils vont prendre leur place sur le marché, comme on l’a fait il y a 30 ans. C’est le fun de voir des producteurs se prendre en main. »

Jean-Eudes Senneville, un des dirigeants de Bleuets sauvages du Québec, ne croit pas que l’arrivée de la nouvelle usine de congélation aura une influence sur les activités du géant du bleuet.

« On a nos propres bleuetières et nos producteurs », dit-il, estimant pouvoir transformer autant de volumes qu’au cours des dernières années, si les conditions météorologiques sont favorables.

« On continue à faire nos affaires comme avant », a-t-il ajouté, en notant qu’il s’attend à une très bonne saison de récolte. Guillaume Roy