Émilie Boivin et Denis Gilbert, copropriétaires de Bizz, ont fait l’achat de Corneau Cantin.

Bizz et Corneau Cantin s’unissent

L’offre alimentaire est appelée à changer au Saguenay alors qu’une alliance vient de se créer entre deux commerces bien établis. Émilie Boivin et Denis Gilbert, copropriétaires de Bizz, Magasin d’alimentation saine, ont fait l’acquisition de Corneau Cantin. Les deux commerces se retrouveront sous le même toit à la suite d’une transaction officialisée jeudi.

Le projet de mettre la main sur Corneau Cantin ne date pas d’hier. Les premières approches faites par les propriétaires de Bizz remontent à 2010. Depuis ce temps, le tandem qui avait une grande attirance envers le commerce du boulevard Talbot ont essuyé plusieurs refus de vente. C’est finalement en décembre 2017 qu’ils ont trouvé une oreille attentive à leur offre.

Identité régionale
Le magasin d’alimentation saine situé sur la rue Sainte-Famille à Chicoutimi fermera ses portes le 11 juin prochain. Par la suite, l’offre habituelle de Bizz sera incorporée au magasin Corneau Cantin. La saveur locale dépassera l’administration et se fera sentir jusque sur les tablettes de Corneau Cantin. La culture de Bizz qui est, entre autres, un marchand Zone boréale, sera palpable dans les nouvelles installations.

Actuellement, ce sont plus d’une trentaine de fournisseurs locaux qui se retrouvent sur les tablettes. Denis Gilbert espère tripler ce nombre et, ainsi, offrir les produits d’une centaine de fournisseurs. Parmi les nouveautés, une section de produits de santé naturelle sera offerte. Un coin dédié aux produits en vrac zéro déchet attend les adeptes de cette tendance de plus en plus réclamée. Afin d’assurer une transition harmonieuse, une attention particulière sera portée à l’accueil des clients afin de les aiguiller lors de leurs emplettes.

« Je suis une cliente de Corneau Cantin. Je suis moi-même contente que le commerce retrouve des intérêts régionaux », racontait Émilie Boivin lors d’un entretien avec Le Quotidien. La nouvelle propriétaire espère bien que la clientèle se joigne à cette nouvelle alliance locale. Cette transaction permet de consolider 34 emplois dont les deux tiers proviennent de chez Corneau Cantin. Émilie Boivin est d’avis que le regroupement des deux entités mènera éventuellement à la création de nouveaux emplois. La copropriétaire se rappelle l’époque où l’entreprise employait 60 personnes.

Pour Denis Gilbert, c’est un retour aux valeurs originales de l’entreprise qui a toujours été une source d’inspiration pour lui. Sans grande surprise, l’annonce de la transaction a été bien accueillie. « Les employés sont contents de retrouver des patrons d’ici. La distance entre les dirigeants qui étaient à l’extérieur de la région se faisait sentir », expliquent les deux propriétaires.