Le marché public se tient chaque samedi, dans la splendide grande de la ferme Les Fleurs Maltais du rang Sainte-Famille à Chicoutimi.

Bienvenue au marché fermier !

Offrir un lieu de rencontres et d’entraide aux producteurs et aux agriculteurs. Permettre aux consommateurs de faire leurs emplettes tout en encourageant l’achat local. Voilà les deux missions que s’est lancées Dominic Maltais, de la ferme Les Fleurs Maltais du rang Sainte-Famille de Chicoutimi, l’an dernier. Pour un deuxième été, la splendide grange de la ferme se transforme en marché fermier tous les samedis, et ce, jusqu’au mois de septembre. Un secret bien gardé, qui propose une belle alternative au manque de marché public au Saguenay.

Dominic Maltais, de la quatrième génération qui oeuvre à la ferme florale du rang Sainte-Famille, participait au marché public des Fermes Solidar jusqu’à tout récemment. « Il y a deux ans, ils ont arrêté en changeant de vocation. Je me suis dit que je pourrais commencer ça à la grange, chez nous. On avait déjà un si bel emplacement, et je trouvais dommage qu’il n’y ait pas de marché public au Saguenay », explique Dominic Maltais, faisant notamment référence aux Halles de Chicoutimi, qui sont aujourd’hui fermées. Il a donc convié quelques producteurs pour le lancement d’un tout premier marché fermier l’été dernier, et la réponse a été aussitôt positive. Autant de la part des producteurs que de la clientèle. Alors, chaque samedi de l’été, il est possible de faire ses emplettes 100 % locales à même la grange transformée en marché public. Et, chaque semaine, entre 200 et 300 clients s’y arrêtent, bien que le marché fermier ne soit pas encore très connu.

Le client qui se déplace à la grange peut repartir avec des oeufs, de la viande de cerf, du pain, du saumon fumé, des petits fruits, des légumes, du miel, du fromage et, bien entendu, un gros bouquet de fleurs coupées des Maltais.

Si la vocation du projet est d’offrir une alternative au manque, ou plutôt à l’absence de marché public à Saguenay, c’est aussi pour permettre aux producteurs d’échanger entre eux et de discuter directement avec le consommateur.

« Chaque semaine, nous avons entre sept et 11 producteurs qui viennent s’installer. C’est vraiment agréable, car ce sont tous des gens qui aiment discuter de leurs produits avec les acheteurs. Et les clients aiment beaucoup en savoir plus sur leurs produits et connaître la façon dont ils sont fabriqués. C’est un beau marché, très convivial. Mon but était aussi d’aider les agriculteurs et les producteurs. Je ne charge pas une cenne pour qu’ils viennent vendre leurs produits. On s’entraide », ajoute Dominic Maltais, accompagné de son fidèle Newton, un gros bouvier bernois de 10 ans, fort tranquille durant l’entrevue réalisée plus tôt cette semaine.

Dominic Maltais a lancé l’idée du marché fermier il y a deux ans.
Olivier concocte du pain directement sur place, cuit dans cet immense four en argile.

Le client qui se déplace à la grange peut repartir avec des oeufs, de la viande de cerf, du pain, du saumon fumé, des petits fruits, des légumes, du miel, du fromage, des savons et, bien entendu, un gros bouquet de fleurs coupées des Maltais. Parce que précisons que le marché se tient dans une grange entourée de champs de fleurs, notamment de tulipes au printemps et de pivoines en début d’été.

Offre variée
Dominic Maltais est d’ailleurs ravi de l’offre variée de produits. « Nous avons aussi Daniel, qui est un cueilleur forestier. Il propose des champignons, mais aussi des têtes de violons marinées, par exemple. Sans oublier Olivier, qui a son propre four à pain en argile installé à côté de la grange. Il concocte du pain et en offre directement sur place. Il cuisine également de la pizza, que les clients peuvent déguster en offrant une contribution volontaire. Tout ça, dans la bonne humeur ! », promet Dominic Maltais.

La ferme est entourée de champs de fleurs, pour le plus grand plaisir des amoureux de la nature.

Les fromages de la fromagerie Médard, au Lac-Saint-Jean, sont aussi en vente sur place, de même que quelques produits du Café Cambio de Chicoutimi.

« Nous encourageons les producteurs à venir nous rencontrer. Je leur dis de venir essayer un samedi, pour voir s’ils aiment ça. Nous voulons de petits producteurs qui sont un peu artisans et pas trop stressés ! Et il faut aimer les gens, car les clients aiment que les producteurs leur jasent ! C’est vraiment un rendez-vous de passionnés », ajoute Dominic Maltais.

Le marché ouvre ses portes dès 10 h, beau temps, mauvais temps. Les clients peuvent s’y rendent jusqu’à 16 h. Il est conseillé d’amener des sous, puisque ce ne sont pas tous les stands qui proposent le paiement par carte bancaire.

La magnifique grange accueille les visiteurs chaque samedi.

+

LE MANQUE DE MAIN-D'OEUVRE FRAPPE PARTOUT

Le manque de main-d’oeuvre est un problème qui n’épargne pas beaucoup d’entreprises. Un problème qui a même des impacts sur le marché fermier chez Les Fleurs Maltais, puisque plusieurs producteurs ne peuvent y participer, faute d’employés. 

« On entend beaucoup parler du manque de main-d’oeuvre partout, et ça touche aussi les producteurs et les agriculteurs, évidemment. Par exemple, plusieurs aimeraient participer au marché, mais ils n’ont pas assez d’employés pour envoyer quelqu’un toute une journée tenir un stand. L’an dernier, par exemple, nous avions quelqu’un de la chocolaterie Choco Accro de La Baie, mais ils n’ont personne cette année pour venir représenter la chocolaterie au marché. C’est vraiment dommage », estime Dominic Maltais. 

Présentement, les producteurs qui sont fidèles semaine après semaine sont la Savonnerie au Pays des bleuets, Pomme et cactus, Les Jardins de Lily, la Ferme Almas Simard et Murielle Beaulieu, la Boucanerie d’Henri, le boulanger Olivier Tremblay, l’entreprise Cerf du Saguenay Velnor, Au coeur des bois, le Moulin à Coutu et la Fromagerie Médard. 

Pour plus de détails, vous pouvez vous abonner à la page Facebook des Fleurs Maltais. 

Les amoureux des animaux ne sont pas en reste, puisque ces charmantes chèvres se pavanent non loin du marché.
Le décor enchanteur comblera les clients.