Réplique d’une Ford Mustang des années 1960, la R67 d’Aviar Motors est une voiture biplace ayant une puissance de 840 chevaux (626 kW) et un couple de 713 livres-pieds (966 N.m). L’autonomie annoncée sur papier est de 507 kilomètres, fournie par une batterie de 100 kWh.

Aviar Motors R67: des nouvelles de la Russie

CHRONIQUE / En cette période d’après-Fêtes, je vous propose un retour sur deux chroniques récentes.

D’abord, vous vous rappelez de la R67 annoncée par la firme russe Aviar Motors, l’automne dernier? J’écrivais alors ne pas avoir eu de réponse au sujet de cette réplique de la Ford Mustang, mais en voiture électrique.

Finalement, le fondateur d’Aviar Motors, Aleksey Rachev, a répondu à mon courriel. Dans ce courriel, M. Rachev précisait que le prix estimé de la R67 en Russie serait de 395 000 $US (523 650 $). Probablement que l’exportation ajoutera des frais à l’achat.

«Nous démarrerons une production à petite échelle en juillet 2019. Nous prévoyons une série de 50 unités, sous une cadence de production de 12 unités par année», annonce-t-il dans son courriel.

Le tout (cadre et carrosserie) sera fait de fibre de carbone. La première voiture de préproduction serait complétée le 1er février prochain. La présentation de la R67 est prévue pour le 1er juillet 2019, à Moscou, selon M. Rachev. La prise de commandes commencera en même temps.

Rappelons que la R67 est une voiture biplace ayant une puissance de 840 chevaux (626 kW) et un couple de 713 livres-pieds (966 N.m). Dotée d’un rouage intégral et d’une batterie de 100 kWh, la R67 peut parcourir — sur papier, toujours — 507 kilomètres, selon les données affichées par Aviar.

Cette «fausse Mustang» peut atteindre la vitesse de 100 km/h en seulement 2,2 secondes. La vitesse maximale a été fixée à 250 km/h.

Les gens aiment les manuelles

Dans la chronique de la semaine dernière, je faisais état de la «rareté» des modèles de véhicules avec une transmission manuelle. Cette chronique a été une de celles qui ont fait le plus réagir les lecteurs. Sinon celle qui a fait le plus réagir.

La majorité des commentaires reçus, pour ainsi dire la totalité, faisaient l’éloge de la transmission manuelle, allant du fait que leurs auteurs possédaient des voitures à transmission manuelle «depuis toujours».

«Je suis bien d’accord avec vous. J’ai 28 ans et je conduis des voitures manuelles depuis toujours. L’été dernier, je cherchais à m’acheter une Camaro», a écrit un lecteur. «Je voulais aller vers le marché de l’usagé par souci d’économie... Mais rien! Rien qui était dans la branche de prix ou encore avec les options désirées. J’ai donc dû faire la commande auprès d’un concessionnaire, car même eux n’avaient rien en stock [dans tout le Canada! ].»

Une autre lectrice a renchéri quant à la disponibilité de tels modèles. «Je suis une conductrice de voiture manuelle depuis toujours et je m’ennuie en conduisant une automatique. C’est pour ça entre autres que je conserve ma Volvo 2010 que le concessionnaire à l’époque avait trouvée à Toronto. Il n’avait déjà aucune manuelle dans sa cour à Québec.»

Un lecteur a plaidé pour la nécessité de pouvoir conduire des voitures manuelles lorsqu’on voyage en Europe. «L’immense majorité des autos de location sont manuelles et il est difficile d’avoir une automatique.»

Certains étaient plutôt légèrement cyniques. «Comme il y en a moins, c’est le meilleur antivol disponible sur le marché», répondait ce lecteur qui a ajouté que «son fils a appris [à conduire avec une transmission] manuelle, car toutes [leurs] voitures sont manuelles». «Il ne regrette pas au contraire, il ne voit que du bien, même dans le trafic», conclut-il.

Enfin, un autre avait une tout autre explication. «Je comprends bien cette désaffection. Les gens ont désormais besoin de leurs deux mains pour texter, téléphoner et gosser. Je recense environ 1 conducteur sur 10 qui a son téléphone à la main, ou sur les genoux, comme si ça paraissait moins…»

Quant à la liste de modèles offerts avec une boîte manuelle, je dois faire un mea-culpa. Il y manquait certains modèles. Grâce aux lecteurs, j’y ai apporté des correctifs que vous pourrez lire à bit.ly/2M8dEyN.