Le gin Km 12 a été développé il y a un à peine à Saint-David-de-Falardeau et mis en marché par la Société des alcools du Québec.

Augmentation de la production pour la Distillerie du Fjord

Deux ans après son incorporation, la jeune Distillerie du Fjord, de Saint-David-de-Falardeau, prend de l’expansion afin de suffire à la demande, ce qui se traduit par un investissement de près d’un million $ dans la construction de nouvelles installations de 3000 pieds carrés.

L’annonce a été faite par Jean-Philippe Bouchard, président directeur général, accompagné de son père Serge et son frère Benoît. Il y a un an à peine, ce trio a développé le gin Km 12 mis en marché par la Société des alcools du Québec (SAQ), un produit qui a remporté plusieurs prix.

En entrevue, Serge Bouchard a expliqué que depuis le lancement du Km 12, la Distillerie du Fjord n’a jamais été capable de répondre à la demande de la SAQ malgré la production de 1200 bouteilles par semaine. Présentement, la capacité de production de la distillerie pour le Km 12 ne permet d’approvisionner qu’une centaine de succursales de la SAQ sur les 400 existantes.

Face à la situation, la direction a décidé d’aller de l’avant avec cet investissement dans le but de tripler la production de spiritueux. « Notre but est de faire passer la production de Km 12 de 50 000 à 100 000 unités par année et de lancer un nouveau gin à base d’alcool de bleuets ainsi qu’une liqueur aux plantes de la forêt boréale juste à temps pour Noël. Dans la prochaine année, il est projeté de mettre en baril de chêne le premier whisky fabriqué au Saguenay-Lac- Saint-Jean.

Le nouvel immeuble érigé sur le Chemin Price, tout près des installations actuelles, renfermera de nouveaux distillateurs ainsi qu’une chaîne d’embouteillage automatisée, explique M. Bouchard.

Virage touristique
Outre la production d’alcool, la nouvelle distillerie renfermera une salle de dégustation où sera permise la vente de produits alcoolisés aux touristes et passants. « À partir de la fin de 2018, on pourra vendre sur place notre production à la suite des changements apportés par la Loi 170. Ça a été un déclencheur majeur qui fait que nous avons devancé notre vision de l’année 3 de notre développement. On franchit un pas vers l’aspect touristique », explique M. Bouchard.

En investissant dans de nouvelles installations, Distillerie du Fjord ne cache pas qu’elle souhaite profiter de l’effervescence du marché pour le gin, alors que la compétition s’installe de plus en plus.

Présente sur place, la mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, a déclaré que cet investissement cadre parfaitement avec la vision du développement touristique de sa municipalité qui mise sur le développement du Valinouët et du Zoo de Falardeau où circulent 100 000 personnes par année dans chacun des secteurs. Selon elle, cette expansion est susceptible de conserver plus longtemps les touristes dans la municipalité.

L’expansion devrait permettre la création de deux nouveaux emplois qui s’ajoutent aux deux existants, excluant les cueilleurs de petits fruits aromatiques qui passeront de six à douze.

Les travaux de construction ont été confiés à l’entrepreneur Construction Roger Simard. Ils devraient prendre fin dans trois mois.