Arrêt prolongé d’une semaine

La direction de la papetière Résolu a pris la décision de prolonger d’une semaine l’arrêt des opérations qui débute vendredi à sa papeterie de Kénogami.

Le porte-parole de Résolu, Karl Blackburn, a expliqué qu’une nouvelle évaluation de la situation a été faite au cours des dernières heures. Les différentes problématiques qui ont mené à la première annonce d’une fermeture d’une semaine sont toujours les mêmes.

« On a bien analysé l’état du carnet de commandes pour la période de l’année et ça ne s’est pas amélioré. Nous faisons toujours face à une problématique de transport de copeaux et des tempêtes sont annoncées pour la période des Fêtes. Dans cette perspective, nous avons informé les travailleurs que la fermeture se poursuivra jusqu’au 3 janvier », explique le porte-parole de Résolu.

Surtaxe

Les usines régionales de production de papier à impression commerciale sont toujours frappées d’une surtaxe à l’exportation de 17 % décrétée par le département du commerce américain. Cette surtaxe a un effet à la longue sur le choix des sites de production.

Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a déclaré que la prolongation de cette fermeture justifie à tous les points de vue la sortie réalisée cette semaine par les élus provinciaux, fédéraux et municipaux. Ces derniers exigent d’Ottawa des actions pour contrer les effets de la surtaxe sur le papier surcalandré.

Sylvain Gaudreault, sa collègue néo-démocrate Karine Trudel et la mairesse de Saguenay Josée Néron ont demandé à la papetière de réaliser des investissements qui permettront de réaliser d’autres produits dans l’usine de l’arrondissement Jonquière.