Arianne Phosphate utilisera des camions de 150 tonnes pour transporter le minerai

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
La société minière Arianne Phosphate, promotrice du développement de la mine de phosphate du Lac à Paul, confirme son intention d’utiliser des camions d’une capacité de 150 tonnes pour le transport de son apatite jusqu’au futur quai de transbordement de Sainte-Rose-du-Nord, ce qui lui permettra d’optimiser son projet au plan financier.

Par voie de communiqué, l’entreprise a annoncé qu’elle a pu terminer la conception d’une remorque de transport intégrant de l’aluminium, réduisant ainsi le poids de cet équipement. La nouvelle remorque permettra le transport sur plus de 200 kilomètres d’un volume de 150 tonnes métriques de matières, plutôt que les 120 tonnes projetées initialement, offrant ainsi une économie d’échelle importante et une réduction de l’empreinte environnementale en raison de la réduction du nombre de camions utilisés.

En 2018, Arianne Phosphate a annoncé la collaboration d’Alcoa Innovation, du Conseil national de recherche du Canada, du Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium (CQRDA), de la Société de la vallée de l’aluminium, du Réseau Trans-Al, Mecfor et du Groupe Alfred Boivin, le transporteur désigné.

Par ailleurs, en raison de la pandémie de COVID-19, la direction a fait savoir que les bureaux de l’entreprise sont temporairement fermés puisque le personnel habituel effectue du télétravail.

Rappelons qu’en mars dernier à l’occasion du dévoilement de ses résultats financiers pour l’exercice 2019, Arianne Phosphate annonçait n’avoir généré aucun revenu ni flux de trésorerie positif. La société prévoit qu’elle aura besoin de financement supplémentaire au cours de 2020.

Du côté de la direction, il n’a pas été possible d’obtenir de commentaires.