Le projet du lac à Paul a fait un gros pas en avant.

Arianne Phosphate près d'une entente pour le financement

Arianne Phosphate est en voie d’obtenir le financement nécessaire à la concrétisation de son projet de mine de phosphate au lac à Paul. Arianne et SINOCONST, une importante entreprise publique chinoise, ont convenu de mettre en place une entente définitive incluant le financement complet du projet.

Un protocole d’entente non définitif portant sur le financement complet de la construction et la prise ferme de produit restant par une société d’État de la Chine a été conclu. Arianne Phosphate travaille maintenant à régler une entente finale. SINOCONST travaille parallèlement à sécuriser des contrats de prise de produit afin de supporter le financement global du projet.

Même si des discussions sont en cours depuis un moment déjà, aucune assurance ne peut être fournie quant à la conclusion d’une entente finale. Arianne Phosphate assure toutefois que chaque partie démontre une volonté d’arriver à une entente définitive dans un délai rapide. 

« C’est une grande avancée dans le développement du projet du Lac à Paul, affirme dans un communiqué Brian Ostroff, chef de la direction d’Arianne Phosphate. La Chine a été par le passé autosuffisante en ce qui a trait à la production et l’utilisation de concentré de phosphate. Plusieurs analystes de l’industrie estiment qu’elle se dirige vers un déficit de concentré de phosphate, rejoignant l’Inde, un autre pays comptant plus d’un milliard d’habitants. Nous croyons que conclure une entente définitive de financement serait mutuellement bénéfique : Arianne obtiendrait ainsi le financement nécessaire pour la construction de la mine et la Chine, par le biais de SINOCONST pourrait s’approvisionner en concentré de phosphate de haute qualité. »

Brian Ostroff assure que les deux parties souhaitent maintenant conclure une entente finale. « Tel que le prévoit le protocole, la participation de SINOCONST dans le développement du projet serait directement liée à sa capacité de fournir le financement nécessaire au projet. Nous croyons que ce financement global sera supporté par des discussions relatives aux contrats de prise de produit, une structure bien connue lors de l’implication de la Chine dans de grands projets miniers. Pour Arianne, ceci s’ajoute aux discussions qui sont déjà en cours avec d’autres fournisseurs potentiels, des acheteurs de produits et des partenaires financiers et nous croyons que cette entente devrait accélérer ces discussions. »

SINOCONST est une des plus grandes entreprises publiques de la Chine. Elle emploie 10 000 personnes et a été impliquée dans des centaines de projets de différents secteurs dans 40 pays. Elle a établi des relations de coopération stratégique approfondies avec de nombreuses institutions financières susceptibles de contribuer au financement de ces grands projets.