Le chantier sera lancé le 17 janvier avec pour objectif d’ouvrir l’entrepôt au début du mois de mai. Le Centre de liquidation ouvrira ses portes quelque part en septembre ou octobre.

Ancien Walmart: Gagnon Frères lève le voile sur un projet de 15 M $

Moins d’une semaine après l’acquisition de l’ancien immeuble de Walmart, à Jonquière, la direction de Gagnon Frères a levé le voile sur l’investissement de 15 M $ qu’elle est en train de réaliser afin de centraliser ses activités de distribution.

En entrevue avec Le Quotidien, Frédéric Gagnon, président de Gagnon Frères, accompagné de Virginie Théberge, cheffe de direction, ont déclaré que cette acquisition s’est avérée un peu plus fastidieuse que prévu. Elle est l’aboutissement de trois années de travail et de planification. « Notre objectif, au départ, est d’améliorer le service à la clientèle avec la création d’un méga centre de distribution. À côté du centre, on aménage le Centre de liquidation qui occupera 25 000 pieds carrés sur les 122 000 disponibles », explique Mme Théberge.

Gagnon Frères regroupera en un seul lieu ses entrepôts de Sept-Îles, d’une superficie de 11 000 pieds carrés, celui de la rue Manic, à Chicoutimi (33 000 p.c.), et de la rue Saint-Pierre, à Jonquière, en plus du Centre de liquidation de la rue Sainte-Famille, à Kénogami. « Notre intention est de rendre le Centre de liquidation plus accessible aux gens de Jonquière, Chicoutimi et du Lac-Saint-Jean qui fréquentent de façon surprenante ce magasin », explique M. Gagnon.

Les deux dirigeants ajoutent que l’une de leurs priorités est de revamper de façon importante l’image de l’immeuble actuel, « une énorme masse grise peu intéressante » qui se perd dans le paysage et dont l’histoire rappelle des souvenirs malheureux.

L’architecte Stéphane Lapointe, de Planitech, a été mis à contribution pour redéfinir l’image extérieure aux couleurs de la chaîne de magasins. L’ancien garage situé du côté sud sera complètement démoli pour laisser place à un nouveau bâtiment de 11 000 pieds carrés s’élevant sur deux étages. Des bureaux et des salles de repos pour les employés y seront aménagés, de même que quatre aires de déchargement séparées se déployant sur différentes hauteurs afin d’accueillir différents types de véhicules.

Les travailleurs de la construction de Lapointe et Gagnon arriveront sur le nouveau chantier le 17 janvier avec pour objectif d’ouvrir l’entrepôt le 1er mai. Le Centre de liquidation ouvrira ses portes quelque part en septembre ou octobre.

Le président de Gagnon Frères, Frédéric Gagnon, et la directrice marketing et développement, Virginie Théberge, ont fait connaître les détails de leur projet relié à l’acquisition de l’ancien immeuble de Walmart.

Mme Théberge mentionne que la centralisation des activités de distribution constitue toute une corvée puisque le déménagement de milliers de boîtes de meubles et d’accessoires devrait mobiliser plus d’une centaine de remorques de 53 pieds pendant trois semaines. « On est contents d’investir et de redonner à Jonquière puisqu’il s’agit d’une clientèle fidèle qui mérite des installations de qualité », affirme Mme Théberge.

Les entrepôts délaissés seront mis en vente. Celui de la rue Manic a déjà soulevé de l’intérêt, selon M. Gagnon.

En ce qui a trait à la création d’emplois, M. Gagnon affirme qu’il y aura des embauches supplémentaires puisque le Centre de liquidation de Kénogami connaissait déjà un manque d’employés, mais il n’était pas en mesure de préciser le nombre. Les trois emplois de Sept-Îles seront rapatriés à Jonquière.

M. Gagnon et Mme Théberge croient que la transformation de l’immeuble de l’ancien Walmart devrait donner un sérieux coup de pouce à ce secteur commercial qui a déjà reçu des investissements pour RPM et Hyundai, en plus de la construction future du centre multisport.

L’investissement de 15 M$ comprend l’acquisition du bâtiment, sa transformation et cinq millions $ d’inventaire.