Justin Trudeau était à Toronto, mercredi. Il sera de passage à Alma, jeudi.

À Alma pour soutenir les travailleurs

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, sera à Alma, lundi, dans le but de venir apporter son appui aux employés régionaux des alumineries de Rio Tinto.

L’attachée de presse du Cabinet du premier ministre, Chantal Gagnon, a confirmé l’information au Quotidien en début de soirée mercredi. Il s’agira du premier arrêt de Justin Trudeau dans une tournée canadienne qui se poursuivra à Hamilton et Sault-Sainte-Marie, en Ontario. « Il va faire une petite tournée par rapport à l’industrie du fer et de l’aluminium, a indiqué Chantal Gagnon. L’idée est d’appuyer et soutenir les travailleurs. On sait qu’il y a encore beaucoup d’incertitude concernant la décision des États-Unis (d’imposer des tarifs douaniers sur le fer et l’aluminium). Comme vous savez, le premier ministre a parlé au président des États-Unis Donald Trump et il lui a assuré que si cette mesure touchait le Canada, ce serait totalement inacceptable. C’est surtout un message de soutien que M. Trudeau souhaite amener lui-même auprès des travailleurs. »

La rencontre aura lieu à l’aluminerie Rio Tinto d’Alma. L’heure exacte de la rencontre n’est pas précisée, mais un entretien avec les travailleurs est prévu.

De plus, Justin Trudeau devrait parler avec différents intervenants du milieu régional. Une rencontre avec les représentants syndicaux et les dirigeants régionaux de Rio Tinto est dans les plans.

Rien pour la partielle
Justin Trudeau ne prévoit toutefois pas faire un détour par le Saguenay, lundi, afin d’annoncer le déclenchement de l’élection partielle. Son attachée de presse a indiqué qu’un passage dans le comté de Chicoutimi-Le Fjord n’était pas à l’horaire. La circonscription est vacante depuis le départ du libéral Denis Lemieux en novembre dernier. En ce moment, Richard Martel est le seul candidat officiel, lui qui défend les couleurs du Parti conservateur du Canada.