500 jeunes à la recherche d’un métier

Cinq cents élèves de secondaire trois, quatre et cinq du Saguenay foulent le plancher du Pavillon sportif de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), depuis mercredi matin, pour nourrir leur réflexion sur leur orientation scolaire en fonction de ce qu’ils veulent faire comme travail plus tard.

Le salon Zig Zag se veut avant tout un grand rassemblement des différentes institutions d’enseignement du Saguenay pour sensibiliser les jeunes aux différentes formations offertes dans les centres de formation professionnelle, les deux collèges et l’UQAC. La grande nouveauté de la 11e édition est la création d’une zone découverte pour les élèves de troisième secondaire.

Selon la chargée de gestion au recrutement et à la promotion des programmes à l’UQAC, Caroline Gagnon, la nouvelle zone permet aux jeunes visiteurs de vivre une expérience différente de ce qu’ils auront l’occasion de découvrir dans la visite des autres sites du salon. « Les jeunes seront invités à assister à des démonstrations spécifiques. Ils verront une chimiste faire une expérience, ou une géologue qui présente toute la notion de l’hydrologie dans le sous-sol », insiste Caroline Gagnon, présidente du comité organisateur de l’événement.

Le salon Zig Zag se poursuit jusqu’à jeudi.
La chargée de gestion au recrutement et à la promotion des programmes à l’UQAC, Caroline Gagnon, a dévoilé les nouveaux éléments du salon annuel Zig Zag.

Cette année, le salon a été divisé par des grands thèmes d’intérêt, regroupant chacun plusieurs possibilités de carrière. Il s’agit d’un moyen de capter l’intérêt des jeunes qui défileront dans tous les ateliers pour discuter et poser des questions aux représentants des différents programmes de formation. L’objectif est que le jeune qui sort du salon soit mieux outillé pour orienter ses études à partir d’aujourd’hui, et ce, jusqu’à la fin de son parcours secondaire.

Les représentants des institutions d’enseignement se répartissaient entre les six grands secteurs. Il y avait tout le volet faunique et environnement, les arts, les médias, la technologie, la construction ainsi que la santé. Les jeunes pouvaient ainsi identifier rapidement un domaine qui les intéresse pour l’avenir.

Le salon se poursuit jusqu’à jeudi.