Le couple se partage les tâches. Johanne Thibeault est responsable du restaurant, alors que son conjoint, Yves Guy, s’occupe de la section du bar.

50 ans pour la Brasserie Chez Noël

Depuis un demi-siècle, la Brasserie Chez Noël occupe le paysage de la ville de Dolbeau-Mistassini. Le couple formé de Johanne Thibeault et d’Yves Guy célèbre ce jalon important de l’entreprise située dans le centre commercial couvert du boulevard Wallberg, en plus de souligner plus d’une décennie à titre de propriétaires.

L’univers de la restauration n’était pas étranger à Johanne Thibeault, qui oeuvre dans le domaine depuis 40 ans. Ce fut tout le contraire pour son conjoint, qui travaillait à la papetière de Produits forestiers Résolu de Dolbeau-Mistassini et qui a accepté de se lancer dans l’aventure les yeux fermés.

« Quand l’usine a fermé, on a décidé de s’acheter un travail », résume simplement Mme Thibeault.

Le couple, qui a repris l’entreprise des fondateurs, a investi, dès le début, des dizaines de milliers de dollars afin de réaliser des travaux de mise à niveau, en plus d’implanter un système informatique afin de faciliter le travail des employés.

Devant la renommée de l’entreprise déjà bien établie, les copropriétaires ont pris la décision de conserver le nom d’origine. « On a une belle clientèle. Ce sont des gens extraordinaires », confie celle qui gère du personnel en restauration depuis 21 ans.

Les défis restent d’actualité pour les propriétaires du restaurant situé dans les Promenades du boulevard.

« La restauration, ça bouge à Dolbeau-Mistassini. Il y a eu beaucoup d’ouvertures au cours des dernières années. On le ressent pendant quelques mois. Les gens vont essayer, et ça se réajuste. Les gens se partagent les restaurateurs », explique Mme Thibeault.

Néanmoins, cela ne l’empêche pas d’être, encore aujourd’hui, passionnée par son travail. « J’aime ça parce que ce n’est jamais plate. Il y a toujours quelque chose à faire », témoigne celle qui adore développer de nouveaux menus. Même si le restaurant est spécialisé dans les grillades, Johanne Thibeault n’hésite pas à suivre les tendances, ce qui permet de rejoindre une clientèle plus jeune.

Être entrepreneur n’a rien de facile ; imaginez lorsque le projet inclut votre conjoint. Avec un bagage professionnel fort différent, Mme Thibeault et M. Guy avouent avoir appris l’un de l’autre. Et pour éviter les querelles de couple au travail, chacun a sa section. Ainsi, Mme Thibeault est responsable du restaurant alors que M. Guy s’occupe de la section du bar.

Main-d’oeuvre

Sans grande surprise, les défis de la rareté de la main-d’oeuvre n’échappent pas aux propriétaires de la Brasserie Chez Noël. Afin d’y pallier, ils ont pris la décision de se tourner, en partie, vers la formule buffet. Ce type de restauration diminue les casse-têtes de gestion de la main-d’oeuvre alors que moins d’employés sont requis au service et en cuisine. D’ailleurs, Mme Thibeault a confié son intention d’ajouter un buffet italien le jeudi.

Heureusement, le couple dans la vie et en affaires peut compter sur la loyauté de plusieurs membres de son équipe qui cumulent des dizaines d’années d’expérience. Mme Thibeault et M. Guy ne s’en cachent pas : ils travaillent avec des employés impliqués. « Nos employés développent des relations avec les clients. Les serveuses connaissaient nos clients et leurs habitudes au restaurant », souligne-t-elle.

Le couple ne ménage pas les efforts alors qu’il est présent tous les jours au commerce. Pour la première fois en 10 ans, ils ont voyagé ensemble, l’année dernière. Les vacances étaient habituellement passées en solo afin que l’un ou l’autre des partenaires soit disponible pour l’entreprise.

Le duo conclut que pour être entrepreneur dans le domaine de la restauration, il faut accepter de ne pas compter les heures. Johanne Thibeault et Yves Guy comptent administrer l’entreprise encore quelques années avant de profiter davantage de la vie.