La présidente et chef de la direction de Loto-Québec, Lynne Roiter,

17,4 millions $ en bonis chez Loto-Québec

Pour son année financière 2017-2018, Loto-Québec a versé 17,4 millions $ en guise en bonis à ses dirigeants et ses employés.

La «rémunération incitative» des 231 cadres de la société d’État atteint 3,9 millions $ alors que celle versée aux 3793 employés totalise 13,5 millions $, a appris Le Soleil à la suite d’une demande d’accès à l’information.

Pour l’exercice 2016-2017, les bonis accordés aux patrons et aux employés de Loto-Québec se chiffraient à 15,1 millions $. Il s’agit donc d’une augmentation de 2,3 millions $ d’un exercice financier à un autre.

Conseiller senior en affaires publiques et en relations de presse, Renaud Dugas a signalé dans un courriel que le versement de bonis pour 2017-2018 s’expliquait par le fait que Loto-Québec avait réalisé une «excellente performance» dans l’ensemble de ses secteurs d’activités.

Il fait notamment remarquer que les produits totaux avaient atteint 3,7 milliards $ l’an dernier. Une augmentation de 133,6 millions $, soit de 3,7%, par rapport à l’exercice précédent.

De plus, Loto-Québec a versé 1,3 milliard $ dans les coffres du ministère des Finances. «C’est 104,9 millions $ de plus que l’année précédente et ça surpasse de 169 millions $ la cible annoncée par le gouvernement», fait valoir Renaud Dugas.

«Lorsque Loto-Québec offre une bonne performance — cette année en est un exemple — tout le monde y gagne puisque le dividende versé au gouvernement pour financer les services publics est plus élevé», ajoute le porte-parole de la société d’État. «Et le versement du boni n’influence pas le montant ciblé que Loto-Québec s’engage à retourner au gouvernement chaque année.»

Jeudi, La Presse canadienne rapportait que les cadres et les employés de la Société des alcools du Québec (SAQ) se partageaient des primes de 10,1 millions $.

Lynne Roiter

Pour l’année 2017-2018, le salaire de la présidente et chef de la direction de la société d’État, Lynne Roiter, se chiffrait à 353 995 $. Elle a reçu une somme de 59 110 $ sous forme de «rémunération incitative».

Dans une note accompagnant l’information sur les salaires des hauts dirigeants de la société d’État, Loto-Québec fait valoir que Mme Roiter avait occupé le poste de présidente et chef de la direction par intérim jusqu’au 31 mai 2017. Elle a reçu, à ce titre, 10 % de son salaire de secrétaire générale et vice-présidente à la direction juridique, son ancien poste au sein de la structure hiérarchique. Lynne Roiter a été confirmée dans le poste de présidente et chef de la direction le 31 mai dernier.

Les bonis accordés aux dix membres de la haute direction de Loto-Québec varient entre 55 452 $ et 78 793 $. Kevin Taylor, le président de la Société des Casinos du Québec, a encaissé le montant le plus élevé.