La semaine d'actu du 5 décembre 2020

Ève Tessier-Bouchard
Coopérative nationale de l'information indépendante (CN2i)
Tu veux toujours en savoir plus sur le monde qui t’entoure? Le P’tit Mag te présente un rendez-vous parfait pour toi! Chaque samedi, on déniche les nouvelles les plus intéressantes de la semaine pour t'en faire un résumé facile à comprendre! À voir dans le journal, dans l’appli et sur notre site Web!

Le P’tit Mag prépare une fiche éducative originale (et téléchargeable) en lien avec les textes de la semaine, que tu liras ci-bas. C'est une façon amusante d'en apprendre plus en classe ou en famille. Cette fiche est gratuite pour ton enseignant(e) ou tes parents.

Pour y accéder, c'est ici: 👉  Ma fiche éducative du P'tit Mag.

*****

Comprendre les miaulements de ton chat!

T’es-tu déjà demandé ce que voulaient dire les miaulements de ton chat? As-tu toujours eu l’envie secrète de pouvoir communiquer avec tes animaux de compagnie? Grâce à l’application «Meow Talk», cela pourrait être possible!

• Comment ça marche?
Tout comme l’outil de reconnaissance vocale «Alexa», l’application se sert des sons que ton chat produit pour essayer de les traduire. Puisque la façon de communiquer de tous les chats est différente, ce n’est pas une tâche facile. Pour cette raison, l’application doit donc s’habituer aux différents miaulements que ton chat fait. Tu peux enregistrer ton chat avec un téléphone intelligent pour que l’application se construise une «base de données» et se familiarise avec ses sons.

• Un outil important en confinement
Javier Sanchez, le directeur technique de l’application, trouve que «Meow Talk» est un bon outil pour les gens qui se sentent seuls en confinement ou qui vivent seulement avec leur animal de compagnie! Ça permet de se distraire tout en communiquant mieux avec minou.

• Ce que les chats veulent dire…
Jusqu’à aujourd’hui, Meow Talk a reconnu 13 demandes ou affirmations dans son répertoire. Parmi celles-ci, on retrouve «J’ai faim», «Laisse-moi tranquille» et même «Je suis en amour»! Pour l’instant, l’application est offerte en anglais seulement. Pour aider l’application à en reconnaître d’autres, toi aussi tu peux étiqueter les miaulements de ton chat que tu reconnais, comme lorsqu’il miaule pour aller dehors ou pour que tu le flattes. Les concepteurs de Meow Talk estiment que plus l’application sera utilisée, plus elle sera efficace!

*****

Une encyclopédie d’odeurs du passé

As-tu déjà imaginé pouvoir sentir l’odeur des rues de Paris il y a plus de 100 ans? Ou encore celle d’une ferme anglaise au XVIe siècle? Cela semble incroyable, mais cela sera bientôt possible grâce au travail d’une équipe d’historiens, de chimistes, de parfumeurs et d’experts en intelligence artificielle!

Ensemble, ils travaillent à recréer les odeurs que l’on pouvait sentir en Europe du 16e siècle au 20e siècle, soit jusqu’à 500 ans en arrière. Leur projet s’appelle Odeuropa et est une première mondiale! Il coûtera 2,8 millions d’euros, ce qui équivaut à plus de 4 millions de dollars canadiens.

Grâce à des indications trouvées par une intelligence artificielle dans des peintures ou des textes anciens, l’équipe d’experts va ainsi recréer l’odeur de grandes batailles ou encore la puanteur des villes du début du siècle dernier! Il sera ainsi possible de sentir des odeurs qui n’existent plus, mais aussi de remettre dans le contexte de l’époque des odeurs encore existantes aujourd’hui. Comme celle du romarin, à qui on attribuait le pouvoir d’éloigner la peste aux 16e et 17e siècles.

Le public pourra sentir ces odeurs dans le cadre d’expositions ainsi que dans «l’encyclopédie des odeurs» que l’équipe d’experts est en train de créer. L’équipe va notamment collaborer avec des musées et des sites de reconstitution historique pour plonger les visiteurs dans les odeurs du passé.

Ce projet révolutionnaire permettra de mieux comprendre la vie réelle des personnes qui ont vécu aux siècles précédents et faire avancer la recherche en histoire!

*****

Une artiste d’ici attire l’attention des vedettes!

Bien qu’elle n’ait jamais pris de cours de peinture, Amélie Legendre a toujours été très douée. Cette jeune fille d’Alma a toujours dessiné pour le plaisir, mais dernièrement son art a attiré l’attention des célébrités.

• Ses débuts
La jeune femme a commencé le dessin vers l’âge de 12 ans. Ses parents lui ont tout de suite conseillé de publier son art sur les réseaux sociaux. La réponse de ses abonnés a été très rapide : plus elle publiait de ses œuvres, plus les internautes s’y intéressaient.

• Une technique bien simple
Pour dessiner, elle utilise principalement des crayons de bois. Ne se considérant pas comme la personne avec le plus d’imagination, elle préfère reproduire des photos. Elle dit aimer pouvoir comparer son œuvre avec l’image originale, et voir si les deux sont semblables.

Avec la pandémie et le confinement, Amélie Legendre a eu beaucoup de temps libre pour se consacrer à son art. Ses modèles favoris? Nos vedettes préférées! Elle y met du temps. Par exemple, son portrait de Paris Hilton lui a pris 80 heures à réaliser!

• Des vedettes la remarquent
C’est d’ailleurs ce portrait qui a attiré l’attention de la star sur les réseaux sociaux. En effet, Paris Hilton a commenté la photo sur lequel figurait son portrait, en plus de s’abonner au compte d’Amélie sur Instagram. Pour elle, son commentaire a été comme une récompense pour toutes les heures travaillées. Depuis, Amélie a dessiné des célébrités comme Addison Rae, vedette de Snapchat, et les influenceuses Lysandre Nadeau et Elisabeth Rioux. Cette dernière l’a même remercié pour le portait qu’elle avait fait d’elle!

Bravo à Amélie qui se rend jusqu’aux célébrités avec sa passion!

Selon un texte de Myriam Arsenault, Le Quotidien

La jeune artiste Amélie Legendre tient un de ses dessins de la célèbre Paris Hilton.

*****

Une capitaine de voilier à 34 ans

À seulement 34 ans, la Française Anne-Flore Gannat a déjà vécu de nombreuses aventures! Capitaine de voilier, elle a en effet traversé 11 fois l’océan Atlantique, navigué en Amérique du Sud et même exploré les mers plus froides du nord de la Norvège.

Elle travaille maintenant depuis plusieurs années comme capitaine du grand voilier Tres Hombres, un bateau sans moteur qui mesure près de 32 mètres de long! Ce bateau transporte des marchandises entre l’Amérique du Sud, l’Amérique centrale, l’Amérique du Nord et l’Europe, le tout, sans polluer. Elle dirige une équipe de 14 personnes : sept professionnels et sept volontaires stagiaires, représentant au total sept nationalités différentes.

Anne-Flore est devenue capitaine après un parcours un peu spécial. Au départ, elle se destinait en effet à devenir couturière. Ce n’est qu’après avoir rencontré des charpentiers de marine et fait une formation en voilerie qu’elle a décidé de se réorienter. Elle a alors fait un premier stage bénévole sur le voilier Tres Hombres et a obtenu son brevet de capitaine.

Anne-Flore Gannat adore sa vie sur le voilier. «J’aime plus que tout manœuvrer, organiser l’équipage pour que tout soit fluide. C’est passionnant! J’aime aussi les longs moments en mer. Quand on en vient à ne plus savoir quel jour on est. Avoir du temps, c’est tellement précieux», dit-elle.

D’ailleurs, elle n’a même pas de maison à terre…

À l’avenir, Anne-Flore veut passer d’autres brevets pour évoluer dans son métier, mais aussi allier travail communautaire et navigation en s’investissant sur des bateaux à vocation sociale pour embarquer des personnes en difficulté ou en situation de handicap, des jeunes à la recherche d’une vocation.

Et, bien sûr, continuer à découvrir le monde!

À seulement 34 ans, la Française Anne-Flore Gannat est déjà capitaine de voilier.

*****

Tes vœux pourraient être publiés dans le journal!

Message pour ton enseignante : à l'occasion de nos éditions de fin d’année, nous invitons les classes du primaire à faire leurs vœux pour la nouvelle année qui s’en vient. Dans Le P’tit Mag du 2 janvier, nous publierons de courts textes d’élèves qui adresseront leurs vœux pour 2021.

Si le cœur t'en dit, demandez à votre classe de s’entendre sur ce qu’elle veut souhaiter pour cette chère 2021! Nous publierons quelques-uns des textes reçus dans l’édition papier et dans l’édition numérique du 2 janvier. Il faut nous envoyer ça au plus tard le 10 décembre au courriel suivant : jeunesse@cn2i.ca.

Et n’oubliez pas que nos fiches éducatives reliées au contenu de cette section sont toujours disponibles gratuitement ici!