René-Philippe Harvey, président du C.A. de la zone portuaire, Jimmy Boulianne, directeur général d’Ubisoft Saguenay, Michel Simard, président et éditeur des journaux Le Quotidien et Le Progrès, ainsi que Fabien Hovington, directeur général de la Société de gestion de la zone portuaire, ont officialisé l’entente jeudi matin.

Zone portuaire: place à la Scène Ubisoft-Le Quotidien

La grande scène de la Zone portuaire de Chicoutimi portera le nom de Scène Ubisoft-Le Quotidien. Le géant du jeu vidéo nouvellement installé à Saguenay et le journal établi dans la région depuis 1887 unissent leur nom pour collaborer à la vie culturelle régionale.

«Nous avions approché Ubisoft et parallèlement, des pourparlers étaient amorcés avec Le Quotidien. On s’est aperçu que les deux pouvaient se marier et on en est très heureux, affirme Fabien Hovington, directeur général de la Société de gestion de la zone portuaire. Un million de personnes passent par le site pendant la saison. C’est une des plus grandes scènes permanentes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Au cours des 10 dernières années, la scène a toujours été associée à un média. Maintenant, ce sera encore plus fort avec deux gros noms.» 

Le Quotidien associe son nom pour une première fois à une scène permanente. 

«Le Quotidien est une institution importante implantée dans la région depuis 1887. Ubisoft représente l’avenir. On représente l’ancrage et eux le futur. C’est un mariage gagnant-gagnant, un beau partenariat», estime Michel Simard, président et éditeur des journaux Le Quotidien et Le Progrès

«On souhaite multiplier les occasions d’aller à la rencontre des gens sur le terrain. C’est une nouvelle façon de s’inscrire dans leur quotidien», ajoute Mélissa Duchesne, directrice marketing et ventes Internet chez Le Quotidien.

De son côté, Ubisoft témoigne ainsi de sa volonté de bien s’implanter dans son nouveau milieu. 

«Nos bureaux sont situés tout près de la Zone portuaire. On est contents de s’impliquer dans le milieu. Avoir accès à cette zone exceptionnelle, c’est aller à la rencontre des gens, affirme Jimmy Boulianne, directeur général d’Ubisoft Saguenay qui souligne que Le Quotidien et Ubisoft ne sont pas si différents, puisqu’ils travaillent tous deux à créer des contenus, à divertir et à informer.

«Ubisoft souhaite s’impliquer dans le milieu. C’est un beau partenariat, une belle occasion de démontrer notre envie d’être là, de s’impliquer», ajoute Jessika Gagné, conseillère aux communications d’Ubisoft Saguenay.