Le Quotidien
Le porte-parole du projet de parc sur la zone ferroviaire, Rémy Dallaire, affirme que la proposition déposée dans le cadre de la consultation publique se veut un véritable virage vers l’aménagement d’une ville tournée vers l’avenir.
Le porte-parole du projet de parc sur la zone ferroviaire, Rémy Dallaire, affirme que la proposition déposée dans le cadre de la consultation publique se veut un véritable virage vers l’aménagement d’une ville tournée vers l’avenir.

Zone ferroviaire: un parc et pas de nouvelle autogare

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Le projet d’aménagement d’un parc sur la zone ferroviaire de Chicoutimi, tel que proposé par le comité de district numéro 8, est avant tout une vision pour inscrire le centre-ville de Chicoutimi dans la longue liste des villes qui entreprennent, à travers le monde, un virage pour affronter les nouveaux défis environnementaux comme les changements climatiques. C’est ce qu’a soutenu, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien, le porte-parole du comité de participation citoyenne qui a monté le dossier, Rémy Dallaire.