La consultation sur l’avenir de la zone ferroviaire de Chicoutimi se poursuit avec l’appel de projets.

Zone ferroviaire: moins de 2000 réponses au sondage

Quelque 1896 citoyens de Saguenay ont participé à la consultation en ligne sur l’avenir de la zone ferroviaire de Chicoutimi.

Règle générale, les répondants ont dit souhaiter que Saguenay accorde plus d’importance aux stationnements, aux espaces verts et aux activités sportives et culturelles. Après cette première phase, les citoyens sont maintenant invités à participer à la suite de la consultation, c’est-à-dire à l’appel de projets.

La première phase de consultation avait été lancée au début du mois d’avril. Un total de 10 800 personnes se sont rendues sur la plateforme de consultation en ligne. De ce nombre, 2700 personnes ont ouvert un compte et 1896 citoyens ont finalement rempli le formulaire. Vingt-cinq pour cent des répondants demeurent dans le centre-ville de Chicoutimi. Selon les résultats obtenus, les citoyens qui ont rempli le formulaire souhaitent que le projet réponde aux besoins de tous les résidants de Saguenay, qu’il favorise le tourisme, la culture et le sport, qu’il génère de nouvelles activités, qu’il contribue au développement économique de la ville et qu’il respecte l’environnement.

Parallèlement au sondage, des regroupements et des représentants de différents milieux ont été invités à participer à des tables rondes, afin de discuter de l’avenir de la zone ferroviaire. Une première rencontre s’est tenue à la fin avril. Les citoyens et organismes sont maintenant invités à participer à la deuxième phase de la consultation, qui consiste à l’appel de projets. Les gens sont priés de soumettre leur idée précise jusqu’au 24 mai, toujours sur la plateforme www.batissons.saguenay.ca.

À la fin du processus débutera une série de rencontres avec les intervenants des milieux ciblés afin de jeter un premier regard sur l’ensemble des projets.