Yolan Boudreault joue sur tous les registres

Quand la magie nous est racontée. C'est le nom que le spectacle Apparence du magicien Yolan Boudreault aurait pu afficher, hier soir, au Cabaret de l'hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi.
L'illusionniste originaire de Saint-Nazaire se distingue autant par son sens de l'humour que ses tours de magie. Devant une salle comble de 300 personnes, Yolan Boudreault a joué sur tous les registres, allant de l'émotion à la narration en passant par le rire et les anecdotes historiques, sans jamais laisser tomber son public.
Le magicien a présenté une vingtaine de numéros, certains grands classiques comme les jeux de cartes choisis par des spectateurs et dont le choix est révélé dans diverses mises en scène, pour la plupart bien réussis.
Yolan Boudreault n'hésite pas à interagir avec son public et se montre respectueux envers les gens qui montent sur scène pour s'improviser assistants. On a beau l'avoir vu des dizaines de fois à la télé ou en spectacle, le numéro de la femme coupée en deux demeure toujours impressionnant.
La première partie du spectacle de deux heures est consacré aux numéros classiques sans toutefois faire apparaître des pigeons et des lapins. Yolan Boudreault rappelle l'importance des premiers magiciens du Québec qui l'ont inspiré, comme Michel le magicien qu'on a pu revoir sur écran géant au grand plaisir des personnes âgées qui ont reconnu des moments magiques du début de la télévision. Le magicien a même dépoussiéré le vieux numéro de la boule volante sur un mouchoir de soie, un des premiers tours qu'il a appris dans son jeune âge.
La première partie se veut plus légère, mais la mise en scène de Dominique Bédard permet de garder le rythme tout au long de la soirée et les effets d'éclairage réglés au quart de tour figurent parmi les éléments importants du spectacle. Les choix musicaux sont beaucoup plus pertinents en deuxième partie alors que le magicien sort ses gros canons.
Assistante qui disparaît dans des boîtes, objets qui se déplacent en apesanteur, le vol de la montre d'une spectatrice, des anecdotes sur Houdini, du mentalisme, du Vaudou. Bref, des trucs pour nous faire réfléchir toute la nuit. Yolan Boudreault s'amuse sur scène et badine avec son public, mais retrouve rapidement sa concentration quand il manipule ses instruments.
La deuxième partie du spectacle est vraiment solide et l'illusion de lévitation est parfaite dans le dernier numéro.
Il fait référence au feu qui a causé la fermeture du pont Dubuc pour introduire un numéro. Il fait disparaître son assistance sous un fer à repasser ou dans une maison hantée, il n'a pas d'hésitation et pose des gestes sûrs. Le magicien a la main bien aiguisée. Les anneaux de Noémi est un des beaux moments tendres du spectacle alors qu'il raconte son aventure d'adoption internationale et qui lui a montré à faire ce numéro lors de son court séjour en Chine.
Yolan Boudreault présentera une série de 20 spectacles à La Saguenéenne de Chicoutimi jusqu'au 23 août en compagnie de ses assistants, une expérience qui peut se vivre en famille. Les enfants seront agréablement surpris.