Votre dossier médical à l'écran

EXCLUSIF / Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, s’apprête à lancer un portail baptisé Carnet santé Québec. Avec ce nouvel outil, les Québécois devraient avoir accès à des informations sur leur dossier médical partout et en tout temps.

Ils pourront voir à partir de leur écran d’ordinateur, de leur tablette ou de leur téléphone intelligent les médicaments reçus en pharmacie au cours des cinq dernières années; les résultats d’une prise de sang, d’un test d’urine, ainsi que ceux d’autres types de prélèvement.

Ils pourront aussi consulter les rapports d’examen d’imagerie médicale les concernant (radiologie, résonance magnétique, échographie, mammographie et autres).

Gaétan Barrette annoncera ce lundi à Montréal que ce nouveau site Internet sera disponible au début du mois de janvier dans deux régions du Québec pour «rodage». Il s’engagera de plus à le rendre accessible à tous les citoyens de partout au Québec d’ici l’été prochain, selon les informations du Soleil.

Les Québécois pourront donc l’utiliser avant les prochaines élections générales.

Des spécialistes travaillent sur ce projet depuis des mois. Rien n’avait filtré jusqu’ici.

Carnet santé Québec est un nouveau service gouvernemental qualifié de «concret» par ceux qui sont dans le secret.

Un délai nécessaire

Les résultats des prélèvements médicaux et les rapports d’examen d’imagerie médicale ne seront pas placés sur le site de Carnet santé Québec dès qu’ils seront prêts ou qu’ils seront produits. Un laps de temps de quelques jours s’écoulera.

Il ne s’agit pas de remplacer la relation entre un patient et un médecin, précise un interlocuteur. Certains estiment que des professionnels de la santé pourraient être réfractaires à la mise sur pied de cet outil, en raison justement de craintes à cet égard.

«Il faut comprendre que personne n’apprendra qu’il a un cancer en allant consulter son carnet de santé électronique. C’est toujours un médecin ou quelqu’un de son bureau qui contactera un patient pour l’informer du résultat d’un examen» ou pour le convoquer à un autre rendez-vous.

«Ce n’est pas de la robotisation de tâches médicales, fait-on valoir. Il s’agit de permettre aux patients d’être mieux informés.»

Les établissements de santé possèdent déjà des dossiers médicaux électroniques. C’est aussi le cas des pharmacies. D’un point de vue technique, pour développer Carnet santé Québec, il fallait essentiellement créer un lien entre ces dossiers et un portail.

«Évolutif»

Rendez-vous santé Québec sera intégré à ce tout nouveau site. C’est la raison pour laquelle, peut-on maintenant comprendre, le ministre Gaétan Barrette a indiqué la semaine dernière au Soleil que les médecins de famille québécois devront obligatoirement participer à cette plateforme de prises de rendez-vous d’ici l’été prochain.

Tous les Québécois qui le désirent pourront alors passer par Rendez-vous santé Québec pour obtenir une consultation avec un médecin de famille. L’obligation de participation concernera quelque 6900 médecins.

Le Guichet d’accès aux médecins de famille créé pour les personnes à la recherche d’un omnipraticien sera aussi intégré à Carnet santé Québec.

D’autres services se grefferont à ce portail au fil des mois et des années, prévoit-on. Il sera «évolutif».

Selon nos informations, le coût total de la création et de l’implantation de Carnet santé Québec sera plus élevé que celui de Rendez-vous santé Québec, lequel doit totaliser 6,7 millions $.