La députée néo-démocrate de Jonquière, Karine Trudel

Vote de confiance au NPD: Karine Trudel déçue et surprise

La députée néo-démocrate de Jonquière, Karine Trudel, est déçue et surprise par la décision des membres du parti de pousser le chef Thomas Mulcair vers la sortie, mais elle assure que la course à la direction, qui devra se tenir d'ici deux ans, ne sera pas une source de distraction.
«Je vais me concentrer sur les enjeux régionaux. L'industrie forestière et l'assurance-emploi sont mes dossiers prioritaires», a-t-elle déclaré, dimanche soir, en entrevue téléphonique, alors qu'elle quittait le congrès qui s'est tenu à Edmonton en fin de semaine.
D'entrée de jeu, la députée a voulu souligner le travail de M. Mulcair. «C'est un politicien aguerri. C'est grâce à lui qu'on a pu se débarrasser des conservateurs qui étaient au pouvoir depuis dix ans. Il s'est toujours démarqué à la Chambre des communes et sur le terrain.»
Karine Trudel trouve que Thomas Mulcair a agi de façon «mémorable», dimanche, après le vote de confiance des membres, alors que l'issue ne s'est pas du tout laissée présager durant la fin de semaine, selon ses perceptions. «Il respecte leur décision. C'est l'essence même du parti. Je lui ai parlé tout à l'heure et il prenait quand même bien ça. Il nous accompagnera jusqu'à ce qu'un nouveau chef soit choisi.»
Mme Trudel ne connaît pas de personnes intéressées à participer à la course à la chefferie présentement.