La nouvelle configuration de la route 169 à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix devrait réduire le nombre d’accidents et assurer une plus grande sécurité.

Voie de virage à gauche: une première régionale pour le MTQ

La localité de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix est la première du réseau du ministère des Transports du Québec (MTQ) au Saguenay-Lac-Saint-Jean à être dotée d’une voie de virage à gauche dans les deux sens. Et ça ne sera possiblement pas la dernière. Cette nouvelle configuration devrait permettre de réduire le nombre d’accidents de manière importante.

Jeudi matin, les usagers de la route 169 ont été sensibilisés à cette toute nouvelle configuration, qui permettra un virage à gauche plus sécuritaire sur la voie du centre.

Les travaux ont été réalisés de la fin de l’été au début de l’automne et auront coûté 2,1 millions de dollars pour le tronçon de 900 mètres entre le Camp musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean et la rue Plourde.

La voie de virage à gauche dans les deux sens n’est pas nouvelle, car elle existe dans plusieurs municipalités québécoises dont les routes relèvent du MTQ. Saguenay en possède aussi sur certaines artères, notamment sur les boulevards Saint-Paul et Saint-Jean-Baptiste, à Chicoutimi, et la rue Saint-Hubert, à Jonquière.

Le MTQ et les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont expliqué aux automobilistes la façon de faire pour utiliser cette voie centrale permettant le virage à gauche et donnant accès aux commerces et entreprises du secteur. Les policiers de la SQ ont d’ailleurs distribué des dépliants expliquant la marche à suivre.

Jean-Sébastien Bergeron, ingénieur et responsable du projet au MTQ, croit que la solution devrait être efficace.

« Il y a quelques années, le ministère a remarqué qu’il y avait une problématique d’accidents dans ce secteur. En comparant avec d’autres routes du Québec, on a remarqué qu’il y avait 70 pour cent plus d’accidents ici que sur des routes semblables, attribuables à la vitesse très élevée et à un conflit entre les dépassements et les mouvements vers les différents accès de la route », explique Jean-Sébastien Bergeron, ingénieur et responsable du projet du MTQ.

On a ainsi réduit la vitesse de 90 à 70 km/h. Un panneau a été installé, le MTQ a réduit le corridor de la route, 23 nouveaux lampadaires au DEL seront installés et ceux en place seront mis à jour. Les dépassements seront diminués.

« C’est une première au Saguenay-Lac-Saint-Jean sur le réseau du MTQ, mais c’est un concept qui est très éprouvé au Québec, notamment en Montérégie, dans Lanaudière et dans les Laurentides. C’est très efficace. Les études démontrent qu’il y a eu une diminution de 49 pour cent du nombre d’accidents. »

« Nous avons beaucoup d’attentes ici. On s’attend à avoir de bons résultats. Ailleurs, on compte un accident pour chaque million de passages et ici, c’est 1,7 accident pour le même nombre de véhicules. Les usagers devraient s’adapter durant la première année, comme ils l’ont fait avec les carrefours giratoires », poursuit M. Bergeron.

Surveillance

Même si les policiers de la SQ étaient sur place afin de sensibiliser les usagers, ça ne les empêche pas de distribuer des contraventions.

« Depuis l’aménagement, il y a déjà eu des interventions et des billets d’infraction ont été émis. La voie du centre n’est pas une voie de dépassement, mais pour tourner à gauche seulement. La vitesse a été réduite et la signalisation est adéquate. Nous ne sommes pas là nécessairement pour faire de la sensibilisation, mais nous sommes actifs sur le territoire », a ajouté Hugues Beaulieu, porte-parole de la SQ, qui a précisé que le non-respect de la signalisation entraîne une amende de 100 $ plus les frais.

+

LE MAIRE SATISFAIT

Même si les travaux de la nouvelle configuration de la route 169 à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix ont créé des maux de tête aux automobilistes et commerçants du secteur, le maire André Fortin se réjouit que les revendications municipales aient été entendues au ministère des Transports du Québec.

« C’est un aménagement important. Nous avions depuis quelques années des problèmes de vitesse et nous avions eu quelques accidents. Les élus de la municipalité avaient monté un plan afin que le MTQ puisse améliorer la sécurité à partir du pont de Saint-Gédéon jusqu’au Clan Gagnon (ferme) », indique le maire Fortin.

Les autorités municipales ne pouvaient imposer quoi que ce soit, car la route appartient au MTQ. Mais elles ont tout de même pu avoir des discussions jusqu’au dépôt du projet final.

Le maire Fortin précise que les gens du ministère ont travaillé de concert avec les commerces et entreprises du secteur afin de les sensibiliser. « Avant que la rénovation ne se fasse, tous les commerçants ont été rencontrés. Ils ont pu émettre leurs commentaires. Ils se sont interrogés sur le fait que l’on passait de quatre voies à trois et que ça n’améliorait pas les choses. »

« Mais le ministère a précisé qu’il s’agissait de la nouvelle façon de faire. Je suis convaincu que les gens vont s’adapter comme ils l’ont fait avec le carrefour giratoire à Saint-Gédéon », de dire le maire.

Malgré cette nouvelle configuration, il cherche toujours à améliorer son secteur, notamment en arrivant de Desbiens.

« Nous avons demandé au MTQ de réduire la vitesse à 70 km/h (au lieu de 80 km/h) jusqu’au Clan Gagnon. Pour nous, ça améliorerait de beaucoup la sécurité. Il y a eu des améliorations face au garage Shell, mais nous voulons être certains que tout est correct. Nous ne voulons plus d’accidents dans notre secteur », ajoute André Fortin