Philippe Couillard

Voie de contournement à Alma: l'appel d'offres lancé

Le gouvernement du Québec a lancé l'appel d'offres pour la construction de la voie de contournement des quartiers Delisle et Isle-Maligne, à Alma. Les travaux débuteront en 2017 et s'échelonneront sur les quatre prochaines années. Des investissements évalués entre 50 et 100 millions de dollars sont prévus.
Le premier ministre Philippe Couillard en a fait l'annonce, lundi après-midi, lors d'une conférence de presse tenue à Alma. Il était flanqué du député de Dubuc, Serge Simard, et du directeur régional du ministère des Transports, Donald Boily.
Québec avait déjà confirmé la réalisation des travaux lors du dévoilement de la programmation routière, en mai dernier. La nouvelle route sera d'une longueur de 4,8 kilomètres et comportera une section à quatre voies divisées, entre l'intersection de la rue Sainte-Cécile à Alma et celle de la route 172 à Saint-Nazaire, ainsi qu'une section à deux voies contiguës au nord de la route 172. Le projet prévoit également la construction de deux carrefours giratoires, une voie cyclable, des trottoirs dans le secteur de la rue Sainte-Cécile, deux buttes antibruit, ainsi qu'une passerelle multifonctionnelle au nord de l'intersection avec le chemin de la Grande-Décharge, accessible aux piétons, aux cyclistes et aux motoneigistes. 
La première phase des travaux se déroulera en 2017 et en 2018 et la mise en service de la voie de contournement est prévue en 2020. 
Selon les dernières données du ministère, en 2014, 15 600 véhicules empruntaient la route 169 dans les quartiers Delisle et Isle-Maligne chaque jour. De ce nombre, 8 % étaient des camions.
« L'annonce d'aujourd'hui représente une étape importante dans la réalisation de ce projet majeur. Une fois le nouveau tronçon routier mis en service, la circulation sur la route actuelle diminuera, ce qui veut dire que les citoyens qui habitent les secteurs traversés bénéficieront d'une meilleure qualité de vie », a affirmé le premier ministre Philippe Couillard.
Alexandre Cloutier, Ludger Côté, Philippe Couillard, Marc Asselin, Serge Simard, Benoit Boily et Marc Lamirande.
Emplois et expropriation
De son côté, le député de Dubuc, Serge Simard, a ajouté que l'attente en valait la peine. 
« Nous entendons parler de ce projet depuis plusieurs décennies. Je m'en souviens à l'époque où j'étais président de la CRÉ », a souligné le député libéral, ajoutant que la construction de la voie de contournement générerait une centaine d'emplois. 
Par ailleurs, quelques dossiers d'expropriation ne sont toujours pas réglés. Sur une cinquantaine, une dizaine sont toujours sur la table. « Nous avons bon espoir de les régler d'ici le début des travaux et on ne pense pas que nous devrons aller devant le tribunal », a affirmé le directeur régional du ministère, Donald Boily.
Les citoyens satisfaits après 50 ans d'attente
Le projet de construction d'une voie de contournement de la 169 est sur la table depuis une quarantaine d'années. Pour le président du Comité des résidants d'Isle-Maligne, Ludger Côté, le lancement de l'appel d'offres est la preuve que le projet se concrétisera.
« J'aurais le goût de dire 50 fois "enfin" ! Il nous reste maintenant à couper le ruban », a affirmé M. Côté, qui était présent à la conférence de presse. Même s'il a attendu de nombreuses années, le président a précisé qu'il avait toujours espoir.
« Depuis quelques années, le projet avançait et nous savions qu'il se concrétiserait. Les gouvernements travaillaient fort là-dessus. En tant que citoyens du quartier, cette construction représente beaucoup. Imaginez-vous avec 12 000 véhicules de moins qui passent devant votre maison », a ajouté Ludger Côté, visiblement ravi.
Un clin d'oeil à Sylvain Gaudreault
Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, s'était déplacé pour la conférence de presse, lundi après-midi. Il s'est dit heureux d'apprendre que l'appel d'offres était enfin lancé.
« C'est un projet qui fait consensus, mais j'aimerais tout de même faire un petit clin d'oeil à mon collègue Sylvain Gaudreault, qui en avait fait l'annonce il y a deux ans (alors qu'il était ministre des Transports sous Pauline Marois) ! », a indiqué le député péquiste.
Par ailleurs, dans un autre ordre d'idée, Alexandre Cloutier a ajouté qu'il espérait ne pas avoir de cheveux blancs lorsque l'autoroute Alma-La Baie sera inaugurée.
Serge Simard et Philippe Couillard
Ce que Philippe Couillard a dit sur...
L'autoroute Alma-La Baie
« La première partie du secteur de Grande-Anse sera livrée en juillet 2017. C'est évident qu'il s'agit d'un projet qui s'échelonnera sur plusieurs années, mais on va la faire au complet, l'autoroute, soyez-en certains. »
Le projet d'usine de Blackrock
« Oui, nous allons appuyer financièrement le projet. Nous avons eu une demande à ce sujet, mais je vous rappelle que c'est encore en phase préliminaire, tout ça. Mais nous allons appuyer le projet. »