Violente attaque de guêpes à Shipshaw

Un homme de 37 ans a passé près de la mort après avoir été piqué par des guêpes, vendredi, alors qu'il passait un après-midi en forêt avec ses trois enfants dans le secteur Portage Lapointe, près de la rivière Shipshaw. Son état s'est finalement stabilisé en soirée à l'hôpital.
À l'arrivée des policiers, le père n'avait plus de pouls. Il souffrait de six piqûres à la tête.
«La famille se construisait un camp dans le bois et le père est allé couper un arbre. Il s'est fait piquer et est allé voir sa conjointe pour lui dire que ça n'allait pas. Ils sont partis, mais ils ont dû arrêter au premier chalet sur leur route pour appeler les urgences, car l'état de l'homme se détériorait. La femme paniquait. Il a fini par faire un arrêt respiratoire», relate le lieutenant responsable Christian Michaud, de la Sécurité publique de Saguenay.
Sur place, les résidants ont fait les premières manoeuvres de réanimation. Les policiers ont ensuite pris le relais, avant que les ambulanciers arrivent et transportent le trentenaire à l'hôpital de Jonquière. «Les paramédicaux ont fait des manoeuvres jusqu'à l'hôpital, son état était vraiment critique», ajoute le superviseur Alex Huard, de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec.
La victime n'était pas connue pour souffrir d'allergies, mais les symptômes laissent présager un choc anaphylactique. La Sécurité publique de Saguenay a confirmé en soirée que l'homme avait été sauvé.