Vincent ira dans un camp

Karine Blackburn et Évens Pellerin ont reçu un appel auquel ils ne s'attendaient pas du tout, dimanche. Maurice Tanguay lui-même les a joints pour leur offrir 2000$, ce qui permettra enfin aux parents du petit Vincent, dont on vous parlait dans Le Progrès-Dimanche, de prendre du répit.
«Je pensais que j'avais gagné un Frigidaire, lance M. Pellerin au bout du fil. Quand il m'a demandé ce dont nous avions besoin, j'étais vraiment ému. Nous le sommes encore.»
Karine et Évens sont les parents du petit Vincent, cinq ans, qui est autiste. Ils ont aussi deux autres enfants.
Mme Blackburn a fait tout un saut lorsque l'homme au bout du fil s'est présenté comme étant Maurice Tanguay. Tellement que, sous le choc, elle a passé le téléphone à son conjoint.
«M. Tanguay a vu l'article dans le journal. Il voulait nous aider. On a son numéro personnel! Il nous a même dit que si nous avions besoin d'autre chose, à n'importe quel moment, on pouvait l'appeler. Avec cet argent, on pourra envoyer Vincent à un camp au Lac-Pouce en plus d'avoir des fins de semaine de répit parce qu'il ira à la Courtepointe, une maison de répit à Chicoutimi-Nord.»
L'article publié dans Le Progrès-Dimanche l'a aussi été dans Le Soleil de Québec. C'est dans ce dernier journal que Maurice Tanguay a lu l'article.
Fréquent
Le Quotidien a joint la Fondation Maurice-Tanguay pour les enfants handicapés, hier. Il n'est pas exceptionnel que M. Tanguay appelle lui-même les gens dans le besoin afin de leur offrir son aide, nous a-t-on expliqué. Après avoir lu l'article, il l'a amené dans les bureaux de la Fondation pour s'assurer que cette famille serait aidée.
«Les répits sont uniquement accessibles aux gens qui ont des sous, déplore Karine Blackburn. Avec ce don, nous réussirons enfin à respirer.»
L'histoire du couple Pellerin-Blackburn, écrite par Mélyssa Gagnon, a touché de nombreuses personnes. «J'ai reçu plusieurs appels, explique Karine Blackburn. En plus, j'ai reçu des demandes d'amitié sur Facebook de gens que je ne connais pas, mais qui voulaient me parler de leur histoire, échanger. J'ai été surprise de l'ampleur que ça a pris, mais quand j'ai décidé d'appeler au journal, c'était pour que ce soit dit que les parents d'enfants autistes avaient besoin de répit. Je suis donc bien contente que tant de gens en soient conscients maintenant.»
En 2002, Maurice Tanguay s'est vu décerner le titre de Membre de l'Ordre du Canada par la Gouverneure générale, en raison de son implication sociale et de sa réussite en affaires.
Au cours des dernières années, la Fondation a en outre donné des montants à la Féérie de Noël pour les résidants de Lac-Mégantic, qui s'est déroulée à Jonquière, aux Clowns Soleil et au Mouvement des Vainqueurs, dans la région. L'Unité de soins pédiatriques de l'hôpital de Chicoutimi porte son nom, de même que la Maison Répit-Dépannage d'Alma.