Le professeur titulaire de la Chaire en éco-conseil, Claude Villeneuve.

Villeneuve mandaté par RTA

La Chaire en éco-conseil de l'UQAC invite la population à contribuer à l'analyse de développement durable qu'elle mènera dans les prochains mois sur le programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean.
Témoignages, photos, lettres, analyses personnelles ou de groupe: tout ce qui sera envoyé à la Chaire en éco-conseil sera pris en considération. Les documents doivent être déposés sur le site Internet de la chaire (synapse.uqac.ca/rta-berge), au plus tard en mai, pour être pris en compte dans le rapport préliminaire qui sera publié en juin, et avant septembre pour faire partie du rapport final de l'analyse de développement durable.
Les commentaires déposés sur la page Facebook de la chaire seront étudiés. Tous les documents envoyés seront rendus publics sur le site Internet de la Chaire en éco-conseil.
Grille d'analyse
Les personnes qui souhaitent effectuer un exercice plus approfondi peuvent se soumettre à la même démarche que celle proposée au comité d'analyse du programme composé de huit personnes. Huit résidents de la région, dont une personne de la communauté de Mashteuiatsh et une provenant de RTA composent le comité, qui a été formé récemment à la suite d'un appel de candidatures.
Les personnes du comité devront, par le biais de discussions encadrées par un éco-conseiller, classer en ordre d'importance 101 objectifs de développement durable. Ces huit bénévoles consacreront au moins trois jours de travail à l'exercice.
La grille d'analyse de 101 objectifs est un outil qui a été développé par la chaire et qui a déjà été utilisé, entre autres, pour évaluer le projet minier de Mine Arnaud à Sept-Îles. La même grille est mise en application pour analyser des projets au Sénégal et au Mali. Les 101 objectifs tiennent compte des aspects éthiques, écologiques, sociaux, économiques et de gouvernance du développement durable.
«Le comité de huit personnes devra classer par ordre d'importance les objectifs de développement durable de la grille d'analyse selon leurs valeurs personnelles, explique le professeur titulaire de la Chaire en éco-conseil, Claude Villeneuve, rencontré à son domicile. Tous ont un bagage différent, mais ils devront s'entendre sur le classement. On veut savoir ce qui interpelle ces personnes et quelles sont leurs valeurs.»
Chaque personne peut se livrer seule, ou en groupe, au même exercice en se rendant sur le site de la chaire de recherche.
«Les gens ont accès à un guide d'utilisation de la grille et à une vidéo de formation d'une heure pour comprendre comment l'utiliser», précise le biologiste.
Pondération
Les grilles d'analyse remplies seront comparées à celle remplie par le comité de huit personnes, qui servira de grille de pondération.
«Nous pourrons comparer les grilles entre elles et faire une analyse des sensibilités des différents groupes, ajoute M. Villeneuve. Cela permettra de voir les préoccupations de chacun et de permettre à tous ceux qui le souhaitent de donner leur avis. En comparant l'ordre des valeurs, on obtient des suggestions pour orienter les actions. Ensuite, ce sera à RTA de choisir comment elle en tiendra compte dans son programme de stabilisation des berges. Cette analyse se veut une aide à la décision.»