La Corporation de développement de la baie des Ha! Ha! a été fondée récemment. Elle a pour mission de dynamiser le secteur de Grande-Baie.

Ville Saguenay achètera l’ancien presbytère

Plusieurs personnalités du secteur de Grande-Baie ont formé un organisme à but non lucratif, la Corporation de développement de la baie des Ha ! Ha ! , qui a pour but de travailler à redynamiser le secteur, y compris sauver l’ancien presbytère Saint-Alexis qui sera acquis par Saguenay pour 135 000 $.

La Ville a signé une promesse d’achat et a déjà versé un acompte non remboursable de 10 000 $ à son propriétaire actuel.

La corporation se réunira pour la première fois lundi prochain. Une source bien au courant du dossier affirme que l’intention de la corporation est de se porter acquéreur du presbytère, l’achat de la bâtisse par la Ville étant temporaire et ayant pour but de laisser le temps à la Corporation de développement de la baie des Ha ! Ha ! de s’organiser.

Selon le Registre des entreprises du Québec, différents acteurs de Grande-Baie font partie de cet organisme. On y retrouve le souffleur de verre Giuseppe Benedetto, ou encore le président de Promotion pêche, Rémi Aubin. Ce groupe de représentants de Grande-Baie est présidé par Daniel Marquis. D’autres institutions, comme le Musée du Fjord, collaborent avec la corporation.

Une des missions de la Corporation de développement de la baie des Ha! Ha! est de sauver le presbytère de la paroisse Saint-Alexis.

Le groupe, qui se présente comme apolitique, veut redynamiser le secteur de Grande-Baie. Une personne impliquée dans le projet, qui préfère ne pas être nommée pour l’instant, affirme que le secteur de Grande-Baie a été négligé.

« On a vécu les meilleures années dans le coin et là on est en train de vivre les pires, explique-t-elle. Le plan de match pour le développement de Grande-Baie n’a pas toujours été clair. »

La corporation se donne donc comme mission de redonner ses lettres de noblesse à Grande-Baie. Elle veut qu’elle devienne un attrait touristique et que les visiteurs provenant des bateaux de croisières se déplacent, par exemple, dans le secteur de la grande pyramide.

Martin Harvey, le conseiller municipal qui s’occupe du district, confirme que les élus ont eu des contacts avec les représentants du nouvel organisme. Un projet, dont M. Harvey ne veut pas dévoiler les détails publiquement, sera annoncé sous peu. Ce projet se fera avec plusieurs collaborateurs publics et privés.

Un des principaux chevaux de bataille de ce groupe est la sauvegarde du presbytère Saint-Alexis, un des éléments forts du patrimoine de Grande-Baie. Le bâtiment, une ancienne savonnerie qui a fait les manchettes après être devenue un studio pour du cinéma pornographique, appartient à Jean Lavoie, qui était « à bout de souffle », selon Martin Harvey, et ne pouvait plus soutenir le bâtiment.

« Les gens du milieu veulent éviter sa démolition », ajoute M. Harvey.