La clientèle européenne représente toujours de 30 à 35 % de l'achalandage du site touristique de Val-Jalbert.

Village historique de Val-Jalbert: une excellente année 2016

Le Village historique de Val-Jalbert et son camping ont connu une hausse importante du nombre de visiteurs, en 2016, avec plus de 110 000 visiteurs. Un sommet en 10 ans.
Pour le village historique, le nombre de personnes qui ont fréquenté le site atteint 82 205, soit une hausse de 15,7 % comparativement à 2015. Pour le camping, l'augmentation a été de 3 %, soit 28 292 campeurs.
« Nous sommes très satisfaits. Ça correspond à la hausse annoncée par l'ATRC qui disait que le nombre de visiteurs dans la région avait augmenté entre 10 et 20 %. On se retrouve donc dans la moyenne », a indiqué la directrice générale Michèle Castonguay.
La clientèle européenne représente toujours de 30 à 35 % de l'achalandage. La direction a constaté une hausse de la clientèle anglophone cette année. Des États-Unis, mais aussi du Canada.
Cette croissance de la clientèle laisse entrevoir une excellente année financière et la consolidation des quelque 110 emplois actuels. « Nous n'avons pas encore les chiffres officiels, mais on se dirige vers un surplus, ça, c'est clair », a-t-elle précisé.
Mentionnons qu'une première phase de 1 M$ du projet de développement de 21 M$ a été complétée en décembre dernier. Les réalisations incluent notamment l'ajout de 20 terrains de camping de 50 ampères. Les campeurs pourront par ailleurs constater les améliorations sur le terrain de camping avec l'ajout d'un pavillon récréatif et de nouvelles structures de jeux pour enfants. La Corporation intégrera également, dès la saison prochaine, un volet écoresponsable à ses pratiques. Les autres phases du plan de développement se feront ultérieurement. On attend entre autres les redevances de 2018 de la minicentrale de Val-Jalbert pour les effectuer.
À la suite d'une entente intervenue avec le Club plein-air de Roberval, l'accès au site pendant la saison hivernale est permis. « Les adeptes de marche, raquettes et ski de fond peuvent donc admirer les bâtiments sous la neige, le pain de glace dans la chute et profiter de l'ambiance du village et des sous-bois en hiver sept jours sur sept », conclut-elle.