Richard Hébert est l'actuel maire de Dolbeau-Mistassini. Il a annoncé qu'il se lançait en politique fédérale.

Village d'antan de Dolbeau-Mistassini: le projet n'est pas mort

Le projet récréotouristique Village d'antan de quelques millions de dollars à Dolbeau-Mistassini n'est pas mort.
Le conseil de ville a modifié son règlement d'urbanisme afin de mettre en place un plan d'implantation et d'intégration architecturale pour encadrer ce projet de recréer un village d'autrefois avec la construction de bâtiments principaux et de maisons.
Le promoteur Réjean Paré de Rémabec aurait déjà fait construire trois bâtiments qui seraient installés sur les terrains un peu plus tard.
Comme il s'agit d'un projet privé, le maire Richard Hébert n'a pas voulu donner trop de détails. Le projet consiste à ériger un moulin à scie, une écurie, une grange et d'autres bâtiments dans un secteur boisé derrière l'hôtel La Diligence. De nombreux terrains sont disponibles pour la vente. Les gens intéressés pourront se construire une résidence ou un chalet en respectant un cadre imposé par la Ville et le promoteur.
Comme il s'agit d'un secteur en milieu forestier près de la rivière Mistassini, on souhaite maintenir un cachet « d'antan ».
Le maire Hébert ne sait pas quand ce projet annoncé en 2014 se concrétisera. Il n'a pas voulu s'avancer sur la valeur des investissements.
Comme les cours de natation chez les jeunes sont très populaires à Dolbeau-Mistassini, le conseil a décidé de réduire le temps des cours de 45 minutes à 30 minutes afin de dégager des plages horaires et s'harmoniser à ce qui se fait dans d'autres localités.
Les prix seront réduits en conséquence. La ville va analyser la popularité de ce changement et pourrait le maintenir lorsque le nouveau complexe aquatique sera construit.
D'ailleurs, une somme de 1 M $ a été réservée afin de payer les honoraires professionnels pour réaliser les plans et devis de cette piscine intérieure de 13,2M $.