La Véloroute des Bleuets a subi des améliorations, notamment dans le secteur du Club de golf de Saint-Gédéon.

Véloroute des Bleuets: les améliorations font des heureux

Les nouvelles installations et infrastructures sur la Véloroute des Bleuets font des heureux chez les usagers de la piste cyclable.

Avec de nouvelles affiches, des bornes de recharge pour les vélos à assistance électrique et des routes remises à neuf, le directeur général de la Véloroute des Bleuets, David Lecointre, est « heureux de la progression » faite par le premier réseau cyclable électrifié en Amérique du Nord.

L’une des améliorations qui fait le bonheur des usagers est l’ajout de stations de dépannage avec des outils et pompes pour faire de petits entretiens d’urgence sur les vélos. Ces stations se retrouvent dans 16 municipalités partout au Lac-Saint-Jean.

Si l’achalandage n’a pas été au rendez-vous au mois de juin, notamment en raison de la météo difficile, le mois de juillet a été bien différent, ce qui laisse croire à M. Lecointre « une bonne saison pour la Véloroute des Bleuets ».

Avec la tenue du Grand Tour Desjardins pour une troisième fois dans la région, le mois d’août devrait également être très actif sur le réseau cyclable. « Avec les 1500 cyclistes du Grand Tour, en plus des usagers réguliers, ça fait beaucoup de gens. C’est excellent pour nos partenaires et pour les commerces de la région », de dire le directeur général, visiblement emballé par la tenue de l’événement.

Bornes de recharge

En février dernier, l’organisation de la Véloroute a annoncé l’installation de quatre bornes de recharge pour les bicyclettes électriques. De ces quatre, une seule est actuellement en fonction, mais M. Lecointre confirme que les autres le seront sous peu. Il y en a également deux qui ont été installées par la communauté de Mashteuiatsh.

« On ne peut pas dire que ces bornes sont achalandées, mais elles attirent la curiosité des gens », explique M. Lecointre. Il raconte également que la majorité des gens ne sont pas au courant de ces nouveautés, mais qu’ils semblent apprécier.

La plus grande difficulté de la mise en service de ces bornes est la variété de prises pour recharger les différents vélos. « Les branchements sont différents pour presque tous les vélos, mais en ce moment, on réussit à brancher 90 % des vélos », admet M. Lecointre.

De plus belles routes

Quelques portions de la Véloroute ne font pas le bonheur des usagers en raison de la piètre qualité de la route. Un problème auquel M. Lecointre s’est attaqué et il continue de tenter d’améliorer la situation. « On a des plans de travaux pour les cinq prochaines années. Le député fédéral Richard Hébert nous a confirmé que les fonds étaient là, explique M. Lecointre. Pour ce qui est des sections réparées, les gens sont très satisfaits et nous recevons de bons commentaires, notamment pour le secteur de Saint-Gédéon, qui était dans un mauvais état et que nous avons refait cette année. »

M. Lecointre a mentionné une autre section qui devrait être refaite dans les prochaines semaines. « Le ministère des Transports du Québec devrait refaire le pont entre Métabetchouan et Saint-Gédéon. Dans l’actuel, la circulation des vélos est difficile, mais ça devrait être fait dans les prochaines semaines. »

Un kilomètre de piste cyclable supplémentaire devrait également voir le jour au parc national de la Pointe-Taillon.