Selon le député fédéral Richard Hébert, Ottawa pourrait investir 4 M $ dans le projet de 16M $ destiné à bonifier la Véloroute des Bleuets.

Véloroute des bleuets: Girard et Guillemette feront pression

Alors que le prix du bitume laissait entrevoir des coûts additionnels, les représentants de la Véloroute des bleuets et les deux députés caquistes du Lac-Saint-Jean se sont entendus pour réaliser un projet d’investissement de 16 millions de dollars sur cinq ans lors d’une rencontre de travail tenue mercredi à Dolbeau-Mistassini. Étant donné que le milieu municipal a annoncé un investissement de 3,5 millions de dollars dans le projet, les gouvernements provincial et fédéral devront se partager les 12,5 millions de dollars restants pour le que le projet aille de l’avant.

Selon Nancy Guillemette, la députée de Roberval, la rencontre de travail a permis de mettre à jour le dossier, pour évacuer la notion de dépassements de coûts avec l’envolée du prix du bitume. « On s’est entendu pour présenter un projet d’un budget de 16 millions de dollars sur cinq ans », dit-elle. Pour les quatre députés caquistes de la région, ce dossier est majeur, car la Véloroute des Bleuets est reconnue comme étant un attrait touristique majeur dans la région. « On va travailler très fort avec les ministres Laforest et Bonnardel pour trouver les sommes nécessaires », ajoute la députée. Cette dernière souhaite aussi régler le dossier de l’entretien de la Véloroute qui coûte 400 000 dollars par an, auquel Québec contribue 200 000 dollars annuellement.

Pour l’instant, aucune somme n’a été avancée par Québec ou par Ottawa, même si le député libéral fédéral Richard Hébert a mentionné à plusieurs reprises que les sommes étaient réservées. « Dans ce genre de projet, ça ressemble souvent à des investissements ou chaque palier paie un tiers de la facture », remarque ce dernier. Si c’est le cas, Ottawa devrait allonger près de 4 millions de dollars.

Richard Hébert assure que le projet a été présenté à Infrastructure Canada, mais il reste à identifier dans quel programme seront prélevées les sommes nécessaires au plus grand plan d’investissement de la Véloroute des Bleuets. « C’est un produit d’appel important et je travaille d’arrache-pied pour trouver les sommes nécessaires », ajoute le député libéral qui espère pouvoir annoncer le financement du projet avant le déclenchement des élections à la fin août.

Lucien Boivin, président du comité intermunicipal de la Véloroute des Bleuets et maire de Saint-Prime, souligne pour sa part que les élus provinciaux devraient se prononcer sur le projet d’ici la fête du Travail. « Avec un achalandage de près de 200 000 cyclistes par année, on frise les 5 millions de visiteurs depuis 20 ans », dit-il.

Le plan d’investissement de 16 millions de dollars sur cinq ans vise à mettre à niveau le circuit cyclable en aménageant notamment 24 kilomètres supplémentaires hors route. Au départ, 8 millions de dollars ont été nécessaires pour la construction de la Véloroute et 27 millions de dollars ont été injectés dans cette infrastructure depuis 20 ans.