Le vélo adapté de Nadia Pelletier a été volé à Jonquière. Le conseiller municipal Marc Pettersen organise une collecte de fonds pour que la dame puisse s’en procurer un nouveau.

Vélo adapté volé: une collecte de fonds aura lieu mercredi

Les automobilistes de Jonquière et de Chicoutimi seront invités à faire preuve de générosité, mercredi, alors que des bénévoles les solliciteront pour amasser des fonds en vue de l’achat d’un nouveau vélo destiné à Nadia Pelletier, une dame handicapée victime d’un vol. L’événement est survenu la semaine dernière, à Jonquière.

L’initiative émane du conseiller municipal de Chicoutimi-Nord, Marc Pettersen, qui a été outré d’apprendre que la dame a été victime d’un tel larcin alors que ledit vélo est impératif à ses déplacements. Lors d’une courte séance du conseil d’arrondissement de Chicoutimi, tenue à l’hôtel de ville de Saguenay, lundi après-midi, l’échevin a expliqué qu’il s’est associé à Mario Gagnon, de la Caserne de jouets de Chicoutimi-Nord, pour lancer la collecte de fonds. L’organisme sans but lucratif détient les assurances nécessaires pour tenir un tel événement à des intersections stratégiques de Saguenay, a expliqué Marc Pettersen, qui a dû soumettre son projet aux instances municipales. Il a reçu l’aval de la poignée de collègues de l’arrondissement de Chicoutimi qui étaient présents à l’assemblée de lundi.

«C’est une dame à faible revenu qui s’est fait voler son vélo à Jonquière. Quand j’ai vu ça, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. Ç’a été spontané. Cette dame est en perte d’autonomie, et je ne pense pas qu’elle soit capable de s’acheter un autre vélo», a résumé Marc Pettersen, à l’issue de la séance.

L’objectif est 4000$. Les automobilistes seront interpellés, entre 7h et 10h30, au coin Bégin et de l’Université, à Chicoutimi, à l’angle de la rue Deschamps et du boulevard Sainte-Geneviève, à Chicoutimi-Nord, et près de la station de radio CKAJ, sur le boulevard Harvey, à Jonquière. Si les bénévoles ne parviennent pas à recueillir la somme espérée, les dépanneurs Maestro de la région s’engagent à verser la différence.