Val-Jalbert: le comité de suivi de la centrale a terminé son mandat

Stéphane Bouchard
Stéphane Bouchard
Le Quotidien
Le Comité de suivi du projet de minicentrale hydroélectrique de Val-Jalbert met fin à ses activités. Le mandat du regroupement qui veillait à ce qu’Énergie hydroélectrique Ouiatchouan (EHO) respecte ses engagements a pris fin à la mi-novembre.

EHO est une société de gestion en commandite qui avait pour objectif de construire un barrage sur la rivière Ouiatchouan. Composée de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, de la MRC du Domaine-du-Roy, de la de MRC de Maria-Chapdelaine et de la municipalité de Chambord (10 %), elle en fait maintenant la gestion et partage les redevances tirées de la vente de l’électricité produite par cette structure.

L’EHO avait créé un comité « représentatif du milieu » qui avait pour vocation de « veiller à la préservation de l’eau ».

Pendant les cinq ans qu’aura duré son mandat, le comité a effectué des suivis auprès des différents ministères, nous indique l’organisme dans un communiqué envoyé lundi soir.

L’inauguration de la minicentrale de Val-Jalbert a été faite en 2015.