90 employés de l’Usine Grande-Baie aimeraient bien se syndiquer.

Usine Grande-Baie de Rio Tinto: la nomination d’un arbitre attendue

Les 90 employés d’entretien membres du Syndicat Unifor de l’Usine Grande-Baie de Rio Tinto sont en attente de la nomination d’un arbitre afin de déterminer le contenu de la première convention collective de travail.

Selon les informations obtenues de source généralement bien informée, quatre à cinq rencontres de négociations tenues entre les deux parties n’ont pas permis de régler de points en prévision de l’établissement d’un premier contrat de travail, malgré que les discussions aient eu lieu dans le respect.

Tel que prévu au Code du travail, l’une des parties a déposé une demande au ministre afin qu’il procède à la nomination d’un arbitre dont le mandat sera de déterminer le contenu de la première convention collective si elle juge qu’il est impossible d’en arriver à la conclusion d’une première convention.

Chez Unifor, aucun commentaire n’a été émis en raison de la délicatesse de la situation.

Rappelons qu’en octobre 2018, Unifor a effectué une percée en obtenant une accréditation syndicale auprès de ce groupe de travailleurs après de multiples tentatives exercées au fil des années par différentes centrales syndicales.