Ursula Larouche est actuellement la directrice de l’environnement de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

Ursula Larouche reconduite au sein du BAPE

Membre à temps partiel du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) depuis 2016, Ursula Larouche a été reconduite dans ses fonctions pour les trois prochaines années, à la suite d’un processus de sélection rigoureux.

L’annonce a été faite par le Conseil des ministres, mercredi. Biologiste de formation, Mme Larouche jouit d’une grande expertise dans le domaine de l’environnement, a-t-on souligné, en plus de détenir une maîtrise en études et interventions régionales, dont le mémoire portait notamment sur l’acceptabilité sociale. « C’est un honneur et une très belle marque de confiance d’avoir été sélectionnée », a-t-elle partagé.

Ursula Larouche participera aux différentes commissions lorsque la situation l’exigera. « Un BAPE est un exercice démocratique très important pour les citoyens, qui leur donne l’occasion de participer à l’amélioration de la communauté », a rappelé celle qui occupe actuellement le poste de directrice de l’environnement de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

Au fil des ans, Ursula Larouche a dirigé le Fonds de recherche forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean de 2002 jusqu’à sa fermeture en 2016. Elle a également occupé un poste de conseillère à la défunte Conférence régionale des élus en matière de ressources naturelles.

« J’ai développé une expertise d’accompagnement qui peut faire une différence », a-t-elle noté.

En plus d’Ursula Larouche, Linda Ghanimé, Pierre André, Pierre Magnan et Pierre Renaud sont les autres membres à temps partiel du BAPE nommés mercredi. Michel Germain a également été reconduit dans son poste de membre permanent.