Première assemblée consultative d'Unissons Saguenay
Première assemblée consultative d'Unissons Saguenay

Unissons Saguenay franchit un premier pas avec le début de ses consultations

Katherine Boulianne
Le Quotidien
Une douzaine de personnes de tous les arrondissements sont venues proposer leur point de vue, samedi matin, à la première assemblée publique d’Unissons Saguenay .

Des militants environnementaux, des citoyens engagés, des jeunes et des retraités faisaient partie des participants du processus consultatif qui se tenait au Centre des loisirs Joseph-Nio de Chicoutimi.   Certains d’entre eux étaient motivés par la curiosité envers le nouveau mouvement, d’autres par  l’espoir qu’Unissons Saguenay pourrait devenir le nouveau véhicule de leurs idées.  Ou encore, par la simple opinion « qu’en tant que jeune, la ville est plate! »

Alors que l’environnement était le premier des cinq thèmes abordés par les consultations, le transport actif a pris beaucoup de place lors des discussions.  Aménagement de pistes cyclables, agrandissement ou ajout de trottoirs et  installation de bollards font partie des solutions concrètes qui ont été proposées par les gens sur place.  Ceux-ci ont aussi émis des préoccupations concernant les îlots de chaleur et les espaces de stationnement qu’ils considèrent trop nombreux à Saguenay. 

L’assemblée de l’après-midi, portant cette fois sur le rayonnement des arts, de la culture et des loisirs, a quant à elle attiré une dizaine de personnes.  Il a été question du financement de la culture ainsi que des besoins du milieu en terme d’infrastructures. La proposition d’adopter un programme de loisirs plus dynamique a aussi été émise, en citant en exemple «Hop la ville» de Victoriaville,  un mouvement vers les saines habitudes de vie.


Claude Côté, co-instigateur d'Unissons Saguenay

Ces premières consultations se sont donc terminées sur une bonne note, selon le co-instigateur d’Unissons Saguenay, Claude Côté: «  Nous sommes très satisfaits de la participation.  Les gens ont des idées et c’est très enrichissant. Ça nous permet de voir pour la suite qu’est-ce qu’on veut pour Saguenay.»

Au terme des cinq consultations prévues à l’horaire, Unissons Saguenay compte émettre des propositions qui formeront leur plate-forme.  Le mouvement déterminera par la suite quel statut légal il adoptera en prévision des élections municipales de Saguenay en 2021.  Les prochaines rencontres se tiendront les 23 septembre et 3 octobre prochain, avec pour thèmes la diversification économique, la valorisation du patrimoine et les services aux citoyens.