Unis pour adopter un béluga

Il n’y a pas d’âge pour avoir une conscience environnementale. La preuve est que 14 élèves de l’école des Quatre-Vents de Chicoutimi-Nord participent à la campagne S’unir pour leur avenir, dont l’objectif est d’adopter un béluga du Saint-Laurent, une espèce marine en voie de disparition.

L’école primaire et l’Organisme de bassin versant du Saguenay (OBV Saguenay) ont procédé au lancement de cette campagne, mercredi midi. La secrétaire de direction d’OBV Saguenay, Rachel Dionne, avait tâté le pouls des membres du service de garde à l’automne, grâce à la collaboration de sa responsable, Marie-Ève Chiasson.

« C’est une campagne qui vise à lever des fonds pour soutenir la recherche sur le béluga, dans le but de mieux comprendre les causes de son déclin, a expliqué Rachel Dionne. La recherche scientifique est réalisée par le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), basé à Tadoussac. L’objectif est de sensibiliser la population du Saguenay, et même au-delà, à la situation du béluga du Saint-Laurent, qui est en voie de disparition. »

Les personnes qui vont posséder un béluga en peluche sont invitées à participer financièrement à la campagne S’unir pour leur avenir, qui vise à adopter un béluga du Saint-Laurent, une espèce en voie de disparition.

L’idée des deux partenaires est donc d’adopter collectivement un béluga, un geste qui permet de financer la recherche sur le mammifère marin. Le GREMM dresse un porte-folio des bélugas disponibles à l’adoption, ce qui fait en sorte que l’OBV Saguenay et l’école des Quatre-Vents vont pouvoir choisir le cétacé qu’ils adoptent. L’adoption pour une durée d’un an représente un montant de 5000 $.

« Si on s’aperçoit que ça prend trop de temps, on peut choisir de verser le montant au GREMM et de participer à une allocution collective avec d’autres personnes qui ont amassé des plus petits fonds », a précisé Rachel Dionne.

Les élèves ont été mis à contribution en découpant des petites capes en tissus, placés sur chacun des 30 bélugas en peluche mis en circulation. Un numéro différent est inscrit sur chaque cape et le propriétaire de la peluche est invité à s’inscrire en ligne pour confirmer qu’il a bien reçu le béluga. Il peut ainsi faire un don ou s’inscrire comme porteur, pour ensuite redistribuer sa peluche dans un délai de 48 heures.

Les élèves de l’école primaire des Quatre-Vents de Chicoutimi participent à la campagne «S’unir pour leur avenir», une initiative de l’Organisme de bassin versant du Saguenay.

« On a 30 bélugas qui vont partir à la “nage” et on s’attend à ce qu’ils soient transférés de main en main pendant les prochains mois, jusqu’à ce qu’on ait amassé suffisamment de fonds pour adopter un béluga », a souhaité la secrétaire de direction d’OBV Saguenay.

Rachel Dionne a fait savoir qu’une telle collaboration avec une école primaire était une première du genre pour l’organisme. Enthousiasmée par l’engouement des jeunes face au projet, elle a maintenant hâte de voir jusqu’où va se rendre la campagne de sociofinancement.