L'élection de Richard Hébert comme député fédéral de Lac-Saint-Jean, lundi, a reçu un accueil chaleureux de la part des Jeannois.

Une voie prédestinée pour Richard Hébert

Richard Hébert semblait prédestiné à une carrière de député fédéral au Lac-Saint-Jean. L’entrepreneur suit du moins les traces de celui qui a occupé ce même rôle de 1962 à 1980, le créditiste Charles-Arthur Gauthier.

Ce dernier était croque-mort, mais aussi maire de Mistassini. Ce parcours n’est pas sans rappeler celui de Richard Hébert, ancien maire de Dolbeau-Mistassini et toujours propriétaire de l’entreprise funéraire familiale.

« C.A Gauthier, c’était l’associé mon père. Je me souviens encore de son odeur de cigare. Je l’ai côtoyé et probablement que ç’a marqué mon subconscient. Quand j’y pense, on a un parcours qui se ressemble », se remémore avec plaisir M. Hébert qui a pris la relève au sein de l’entreprise funéraire.

Des études à l’UQAM

Le nouveau député fédéral a toujours habité au nord du Lac-Saint-Jean. Mais avant de s’établir pour de bon, il a fait ses études à l’Université du Québec à Montréal, en animation culturelle.

Richard Hébert a ensuite fait son entrée au sein de l’entreprise funéraire de son père. Aujourd’hui, il est actionnaire de la Maison funéraire Hébert & fils et d’Ambulance Mido. « Je n’ai pas vendu mes actions, mais je ne m’occupe plus de la gestion. Je suis entièrement dédié à la politique », a précisé le père d’une jeune femme de 18 ans. 

Richard Hébert se concentre sur son rôle d’élu depuis un peu moins de dix ans. Échevin et ensuite maire, il a remporté ses élections municipales avec de confortables majorités. Aux élections de 2013, il a accédé à la mairie avec près de 70 % des votes.

La victoire saluée par les élus jeannois

Les élus du Lac-Saint-Jean saluent sans surprise l’élection de Richard Hébert. Et ils comptent bien profiter de cette nouvelle proximité avec le parti au pouvoir.

« Avec quelqu’un au pouvoir pour nous représenter, ça va faciliter les demandes avec les gouvernements supérieurs. Ça va éviter de longues démarches. Et pour avoir siégé avec M. Hébert, je partage la pensée régionale. Il connaît les dossiers et, en plus, il a une belle personnalité », a commenté le maire d’Alma, Marc Asselin, réélu sans opposition. 

Préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis estime également que l’élection de M. Hébert sera bénéfique pour la région.

« On va certainement profiter de cette représentation à Ottawa. Richard Hébert, c’est aussi un personnage qui connaît bien les dossiers. Il l’a prouvé dans le passé, il est capable d’ouvrir les portes rapidement. Ça va permettre au Lac-Saint-Jean, mais aussi à toute la région, avec la présence de Denis Lemieux », a mentionné M. Paradis, faisant notamment référence au dossier de la téléphonie cellulaire et d’internet haute vitesse.

Le candidat à la mairie de Roberval, Guy Larouche, abonde dans le même sens. « Un peu comme avec Denis Lebel, un député local au pouvoir, ça ouvre des portes », a affirmé M. Larouche, félicitant du même coup tous les autres candidats qui ont participé à l’élection partielle. 

Le premier ministre et député de Roberval a félicité Richard Hébert par voie de communiqué. Philippe Couillard a aussi souligné l’engagement des autres candidats et des bénévoles. 

« J’ai toujours considéré comme un privilège d’être choisi par la population pour la représenter. C’est une grande fierté, qui vient aussi avec l’importante responsabilité de défendre les intérêts de celles et ceux qui vous ont accordé leur confiance. Monsieur Hébert, il me fait plaisir de travailler avec vous pour l’avancement de notre belle région », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Des félicitations de Jean-Pierre Blackburn

(Anne-Marie Gravel) Jean-Pierre Blackburn a tenu à féliciter le nouveau député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert. Dans un communiqué, le candidat indépendant à la mairie de Saguenay a souligné la victoire du nouvel élu et manifesté son désir de travailler avec lui s’il devient maire de Saguenay. 

« Je tiens à lui manifester mon désir de travailler en étroite collaboration avec lui, d’autant plus que des enjeux d’importance se profilent à l’horizon pour notre région », affirme Jean-Pierre Blackburn. 

Le candidat à la mairie de Saguenay souligne d’ailleurs son intention de rencontrer tous les nouveaux maires élus ou réélus de la région, ainsi que les députés du fédéral et du provincial afin de mieux faire connaissance et d’échanger, s’il est élu le 5 novembre prochain. 

« Cette rencontre pourrait être le prélude à une collaboration fructueuse pour contribuer à tisser des liens entre nous et favoriser le développement de notre région », affirme le candidat, qui profite de l’occasion pour saluer le travail de tous les candidats qui se sont présentés dans le cadre de l’élection partielle dans Lac-Saint-Jean.