Les étudiants en technologie agricole se trouvent en Californie, territoire qui a décrété l’état d’urgence il y a quelques jours. Leur retour, prévu samedi, ne serait pas compromis pour le moment.
Les étudiants en technologie agricole se trouvent en Californie, territoire qui a décrété l’état d’urgence il y a quelques jours. Leur retour, prévu samedi, ne serait pas compromis pour le moment.

Une visite de la délégation belge annulée à Alma

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
La crise du coronavirus qui secoue l’Europe oblige le Collège d’Alma à reporter la signature de son protocole d’entente avec la province de Liège. Une délégation belge devait atterrir au Québec, la semaine prochaine, pour rencontrer les représentants de l’établissement almatois avec qui elle collabore depuis près de 10 ans dans l’enseignement des futurs policiers.

«En raison de la crise, la délégation a malheureusement dû annuler son voyage au Québec. L’activité est donc annulée, ou plutôt reportée», confirme Frédéric Tremblay, responsable des communications au Collègue d’Alma.

Les représentants belges devaient officialiser une entente mutuelle d’échanges de services et d’expertises favorisant la mobilité étudiante internationale et l’amélioration réciproque des pratiques pédagogiques dans la formation des policiers. Michel Terf, premier commissaire, coordinateur en maîtrise de la violence et chargé des relations internationales en matière de formation à l’École provinciale de police de Liège, était notamment attendu au collège d’Alma, mardi.

Étudiants en Californie

Par ailleurs, les étudiants de troisième année en technologie agricole au Collège d’Alma se trouvent en Californie depuis quelques jours. L’État américain, rappelons-le, a décrété l’état d’urgence, à la suite du décès d’une personne cette semaine. Les étudiants jeannois doivent revenir samedi de leur séjour éducatif. Rien n’indique pour le moment un possible retard de leur retour, toutefois.

«Nous avons vérifié avec la sécurité publique. Pour le moment, rien ne change. S’il y a un problème, ça sera à l’embarquement, par exemple si une personne qui entre dans l’avion montre des signes de contamination. Dans ce cas-là, leur retour pourra être retardé», indique Frédéric Tremblay.

Les étudiants ont sillonné la Californie pendant quelques jours pour rencontrer divers types de productions agricoles.