La candidate péquiste Marie-Annick Fortin a procédé mardi au lancement de sa campagne électorale dans Dubuc. Elle entend arpenter les municipalités avec la «Dubuc mobile», sa fourgonnette transformée en bureau électoral pour l’occasion.

Une tournée dans la «Dubuc mobile»

La candidate du Parti québécois dans Dubuc, Marie-Annick Fortin, a profité du lancement officiel de sa campagne électorale pour rappeler l’importance de l’éducation dans la troisième plus grande circonscription du Québec alors que les écoles manquent sérieusement d’entretien dans plusieurs petites municipalités.

La candidate péquiste évoquait la promesse électorale de la Coalition avenir Québec d’en arriver à un taux fixe de taxe scolaire à la grandeur du Québec de façon à diminuer la facture dans plusieurs régions. Elle considère qu’il s’agit d’une promesse qui fera mal aux écoles de la région puisque les commissions scolaires risquent de se retrouver en difficulté financière.

« Mon collègue dans Jonquière, Sylvain Gaudreault, en arrive à la conclusion que cette promesse de la CAQ se traduira par une diminution du financement de 1600 $ par élève pour la Commission scolaire de la Jonquière. On risque de se retrouver dans cette situation alors que les rapports du ministère confirment que des écoles de certaines municipalités sont dégradées », a expliqué Marie-Annick Fortin.

La candidate dans Dubuc entend profiter de la campagne électorale pour visiter chacune des municipalités de la circonscription qui compte une densité d’un habitant par kilomètre carré. Elle entend aborder avec les citoyens les différents enjeux qui se présenteront dans les prochaines années.

Dans le cadre de cette tournée à bord de la « Dubuc mobile », Marie-Annick Fortin présentera ses engagements en matière de santé et d’éducation, d’emploi, d’agriculture et de forêt. Elle souligne au passage que les deux plus importants projets de développement de la région dans le secteur minier ont des impacts pour l’avenir avec l’usine de BlackRock dans la zone industrielle de Grande-Anse et le site projeté de la mine d’Arianne Phosphate.

Marie-Annick Fortin entend concentrer ses activités dans les rencontres avec les citoyens. Elle rappelle que les citoyens considèrent que la politique « s’est éloignée du vrai monde » et entend œuvrer à rapprocher la politique des citoyens.