Une subvention de 650 000$ au Zoo

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien reçoit 650 000 $ du gouvernement du Québec. Il fait partie des neuf institutions québécoises qui obtiendront, ensemble, un total de 3 millions de dollars.

Cette aide financière que Québec qualifie de « spéciale et ponctuelle » vise à soutenir la mission et la programmation à vocation scientifique et technologique de ces institutions muséales. 

Le ministère de la Culture et des Communications et le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation se sont unis pour l’offrir conjointement. 

« On se réjouit de cette annonce qui va nous permettre de poursuivre notre programmation. On a un rôle de sensibilisation auprès de la population et cette aide financière va nous permettre de le faire », assure Lauraine Gagnon, la directrice générale du Zoo sauvage. 

Mme Gagnon soutient que son organisme doit recevoir les détails concernant les échéanciers et le cadre budgétaire « très bientôt ». 

Lauraine Gagnon saura «très bientôt» les modalités de la subvention de 650 000$ de Québec.

Annonce au cosmodôme

La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Marie Montpetit, et la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau, en ont fait l’annonce lundi lors d’une visite au Cosmodôme de Laval. 

Par voie de communiqué, la vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Dominique Anglade, a pour sa part indiqué qu’il était important de promouvoir la muséologie afin de poursuivre l’édification d’une société du savoir.

« Je suis fière d’appuyer ces institutions muséales dans leurs activités visant à sensibiliser la population québécoise au domaine scientifique et à développer chez les jeunes la curiosité pour les sciences », a-t-elle partagé. 

Le Cosmodôme reçoit la même somme que le Zoo sauvage de Saint-Félicien. Ce sont les deux organismes qui obtiennent la plus grande part du gâteau. Parmi les autres institutions, Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts et le musée Armand-Frappier de Laval encaissent chacun 450 000 $.