Chrystia Freeland a rencontré des membres de la famille d’André Gauthier.

«Une situation terrible pour la famille», dit Freeland

« On a beaucoup d’enjeux difficiles dans le travail d’une ministre. Les négociations de l’ALÉNA ont été difficiles, par exemple. Mais, pour moi, les cas consulaires sont les cas les plus difficiles parce que ce sont des gens, des familles et ça touche le coeur. Pour la famille, c’est une situation terrible. » La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a rencontré les frères d’André Gauthier, cet homme de La Baie détenu aux Émirats arabes unis depuis maintenant quatre ans. Normand et Pierre Gauthier, inquiets du sort de leur frère, sont ressortis de cette rencontre privée encouragés et quelque peu rassurés.

« Nous avons rencontré la ministre, qui était de passage dans la région. C’est elle qui a demandé à nous voir et la rencontre a eu lieu dans sa chambre d’hôtel. Comme lors d’une récente rencontre avec elle, Mme Freeland nous a prouvé qu’elle était très préoccupée par la situation de notre frère et qu’elle est toujours impliquée dans le dossier », a indiqué Pierre Gauthier, peu après sa rencontre. « Nous avons surtout eu la confirmation que les liens avec les Émirats arabes unis n’étaient pas rompus et que le canal de communication était toujours fonctionnel », a affirmé Pierre Gauthier.

« C’était la deuxième fois que je parlais avec la famille Gauthier. Je leur ai expliqué ce que nous avons fait et ce que j’ai fait personnellement. J’ai notamment discuté deux fois avec mon homologue, le ministre des Affaires étrangères des Émirats », a affirmé la ministre Freeland.

Selon ce que les membres de la famille expliquent, cette histoire a débuté en 2013, lorsqu’André Gauthier s’est associé à l’entreprise AE Gold. Remarquant que la gestion de l’entreprise était entachée de plusieurs anomalies commises par la direction, il a fait enquête et aurait constaté un trou de 30 M $ dans l’administration de la compagnie. D’ex-actionnaires de la compagnie auraient voulu faire porter le blâme sur M. Gauthier, d’où le déroulement d’un procès sous de fausses représentations.

Il a été condamné à huit années de prison. Il purge sa peine depuis bientôt quatre ans.

« La dernière fois qu’on l’a vu, c’était à l’enterrement de notre mère, en octobre 2015. Il est ensuite reparti et il a été arrêté quelques jours plus tard », a souligné Pierre Gauthier.

Présentement, l’état de santé d’André Gauthier inquiète beaucoup ses proches, puisqu’il aurait perdu beaucoup de poids et qu’il souffrirait d’une double hernie. Il doit bientôt passer des tests plus poussés.