Anne Malamoud est coordonnatrice de l’Organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean.

Une route pour découvrir les milieux humides

La région offre maintenant la route des Milieux humides. Le circuit mettant en valeur treize environnements diversifiés au Lac-Saint-Jean s’ajoute aux nombreux circuits gourmands et touristiques de la région.

Initié par l’Organisme de bassin versant du Lac-Saint-Jean, cette route met en valeur des marais, des étangs, des marécages et des tourbières.

Des milieux qui font parfois maugréer des promoteurs et des municipalités qui voient leur développement freiner par leur présence, mais qui demeurent des écosystèmes essentiels pour l’homme et la nature, insiste Anne Malamoud, coordonnatrice de l’organisme.

« Si on construit sur des milieux humides, ça aura des conséquences. Ces milieux peuvent réduire les risques d’inondation, ils servent de filtre pour améliorer la qualité de l’eau. On peut même exploiter de façon responsable certaines espèces, dont le thé du Labrador ou des petits fruits », énumère Mme Malamoud.

« C’est d’ailleurs pour faire connaître ces milieux qu’on a décidé de créer cette route. Leur rôle est méconnu. Sensibiliser les gens à ces écosystèmes permettra de faciliter leur préservation. Parce que les milieux humides, ce n’est pas juste des maringouins », ajoute-t-elle.

Près de 30 000 $ ont été investis dans cette nouvelle route. Grâce à une carte interactive et des panneaux d’interprétation, les gens peuvent en apprendre plus sur ces milieux qui se trouvent un peu partout sur le territoire jeannois. Les écosystèmes sélectionnés se trouvent dans une dizaine de municipalités jeannoises. La liste complète est disponible sur le site Internet de l’OBV Lac-Saint-Jean.