Une rentrée entre les murs au Cégep de Jonquière 

Les étudiants du Cégep de Jonquière pourront suivre la majeure partie de leur cours entre les murs de l’établissement d’enseignement, à l’automne. Plusieurs mesures ont été mises en place afin de favoriser le retour en classe et des dispositions ont été prises dans le but de faciliter la formation à distance, notamment pour les étudiants de première année.

 La rentrée sera inévitablement différente cet automne, mais la direction du Cégep de Jonquière est fière d’être parvenue à organiser une session où les cours en présentiel seront privilégiés. L’horaire de cours a été élargi, des aires communes seront utilisées et le port du masque deviendra obligatoire lorsque la distance requise ne pourra être respectée. 

« Tout a été mis en oeuvre pour favoriser la plus grande présence des étudiants au Cégep. On est très fier. Ça va permettre de développer un lien avec le personnel enseignant », affirme Raynald Thibeault, directeur général du Cégep de Jonquière, qui souligne que tout a pu être mis en place grâce à la collaboration du corps enseignant. 

L’équipe du cégep tenait à offrir le plus grand nombre de cours possible dans l’établissement afin de répondre aux besoins des étudiants. 

« Après la session qu’on vient de vivre, on a sondé les élèves. Certains éléments se sont bien passés, mais il y a aussi quelques éléments qui ont engendré plus de difficultés, explique Mario Julien, directeur des études du Cégep de Jonquière. Le collégial ne se prête pas aussi bien aux cours à distance que l’université. Nous avons décidé d’offrir des cours en présentiel le plus possible. Nous sommes fiers de pouvoir dire qu’à Jonquière, 100 % des étudiants pourront suivre plusieurs cours en présence et que plusieurs d’entre eux pourront même suivre l’ensemble de leurs cours de formation spécifique dans les locaux du Cégep. »

La transition entre le secondaire et le collégial pour les étudiants de première année préoccupait particulièrement la direction de l’établissement. « La transition dans des conditions normales est déjà difficile. Il nous apparaissait important de favoriser la présence des étudiants sur le campus. On aide le plus possible les étudiants en favorisant une pédagogie en classe », poursuit Mario Julien qui souligne que 75 % des programmes du collège sont techniques, ce qui implique des apprentissages appliqués.

Le fait que la distance entre individus soit passée de 2 mètres à 1,5 mètre a facilité l’aménagement des espaces. 

« On a aussi des espaces communs qui seront utilisés et un horaire éclaté. Ça nous donne une plus grande latitude. Quand le respect du 1,5 mètre ne sera pas possible, on va fournir des masques au personnel et les étudiants devront en porter un », explique Raynald Thibeault.  

L’horaire de cours qui se déroulait entre 8h et 18h sera allongé jusqu’à 21h, ce qui permettra de diminuer le nombre de personnes présentes entre les murs en même temps.

« L’accent est mis sur la réussite de nos étudiants. On croit beaucoup en l’enseignement en présentiel et on met tout en oeuvre pour que ce soit de cette façon que ça se passe, mais il ne faut pas démoniser la formation à distance. Une partie de l’enseignement se fera aussi de cette façon », souligne Raynald Thibeault.

Des étudiants auront la possibilité d’emprunter un ordinateur pour toute la durée de la session d’automne. Un service d’aide sera aussi mis en place pour plusieurs matières entre les murs. 

Un accès libre au Cégep est prévu les 20 et 21 août afin de permettre aux étudiants de première année de se familiariser avec l’endroit. Une visite virtuelle de l’établissement est maintenant aussi possible via le https://www.cegepjonquiere.ca/visites-virtuelles.html.

Les intervenants du Cégep de Jonquière sont tout de même conscients que les choses pourraient changer de nouveau, advenant une seconde vague de coronavirus. « La beauté de la chose, c’est qu’on est pas mal plus prêt qu’au printemps. Ça serait plus facile qu’en mars à mettre en place », convient Raynald Thibeault.