Les parents pouvaient être présents à l’événement. Sur cette photo, l’étudiant de 17 ans Nathan Morin est accompagné de sa mère Nathalie Guay et de son père François Morin.
Les parents pouvaient être présents à l’événement. Sur cette photo, l’étudiant de 17 ans Nathan Morin est accompagné de sa mère Nathalie Guay et de son père François Morin.

Une remise de diplômes bien différente au Séminaire de Chicoutimi

Les finissants du Séminaire de Chicoutimi ont eu droit à une collation des grades et une remise de diplômes bien particulière vendredi. À tour de rôle, accompagnés de leur famille, les élèves ont finalement pu boucler la boucle en participant à un circuit souvenir à l’intérieur de l’école, passant du cocktail de bienvenue à la signature des albums de finissants.

Habituellement, la collation des grades a lieu à la fin du Gala des triomphes. Mais cette année, en raison de la pandémie, le gala a dû se faire virtuellement et la collation des grades n’a pas pu être tenue. Pour remédier à la situation, le Séminaire de Chicoutimi a fait le choix de rassembler la collation des grades et la remise des diplômes officielle en un seul et unique événement.

Tout a été repensé, a fait savoir la directrice générale de l’école secondaire et coordonnatrice de l’événement, Bianca Tremblay. Lavage des mains, distanciation physique, crayon différent pour chaque élève et gants lors la signature des albums, tout a été orchestré selon les règles sanitaires actuelles de la Santé publique.

Non seulement cet événement était important pour les élèves de cinquième secondaire, mais elle l’était également pour tous les enseignants de l’établissement scolaire. « Même si les professeurs sont tous partis en vacances, ils tenaient à tous être présents aujourd’hui, a souligné Bianca Tremblay. Ils y sont avec coeur. Ils aiment leurs jeunes et tenaient à leur dire physiquement. »

Déroulement

Le tout s’est réalisé grâce à des rendez-vous pris préalablement. Chaque jeune prenait part à l’événement à cinq minutes d’intervalle pour faire le circuit souvenir organisé dans l’école. Un circuit qui, visiblement, semblait être très apprécié de la part des élèves présents.

Cocktail de bienvenue, photos officielles de tous les finissants arborant les murs du Séminaire, remise officielle des diplômes par le directeur des services pédagogiques, Mathieu Tremblay, photographe immortalisant le moment, mosaïque, signature des albums, les élèves de cinquième ont pu enfin officialiser leurs derniers moments entre les murs du Séminaire de Chicoutimi.

Tout ce qui a été fait pour cette grande journée a pris le double de temps, selon la directrice générale de l’école. « La mosaïque, les mots, les photos accrochés tous le long du parcours, l’album, tout a été fait à distance, donc ça été très long », a-t-elle avoué. Mais elle tenait à le préciser ; elle s’est dite très heureuse de l’organisation et du déroulement de l’activité d’aujourd’hui.

Bal remis ultérieurement

Pandémie oblige, l’établissement scolaire devra suivre les recommandations de la Santé publique concernant les rassemblements pour que le bal ait finalement lieu. Il projette de le faire soit à l’automne 2020, ou à l’hiver 2021. « Nous attendons le OK pour faire des rassemblements. Le bal aura un format souper et danse sans remise des diplômes », a spécifié Bianca Tremblay.

À droite, la finissante Séléna Villeneuve en compagnie de la directrice générale du Séminaire de Chicoutimi, Bianca Tremblay.
Le directeur des services pédagogiques, Mathieu Tremblay, avait le privilège de remettre le diplôme officiel d’études secondaires à tous les finissants.
L’étudiant William Girard est entouré de sa famille : son frère Raphaël Girard, sa soeur Laurie Girard, sa mère Nancy Bélanger et son père Normand Girard.
À la fin du parcours, les étudiants étaient invités à signer les albums. Chaque finissant avait son propre crayon, les règles de distanciation étaient respectées des gants étaient mis à leur disposition. Laura Barette signait fièrement ceux de ses amis.