Une première rencontre de cocréation à Alma

Les acteurs du milieu almatois démontrent un fort intérêt envers l’univers numérique et les projets qui en découlent. Toutefois, ils n’ont guère le temps de se consacrer à la promotion de cette sphère d’activités ainsi qu’aux projets novateurs. Une structuration de la mobilisation est attendue de leur part.

Voilà le constant émanant de la première des six rencontres de cocréation du Hub Saguenay–Lac-Saint-Jean qui se tenait, mardi, à la Boîte à Bleuets d’Alma. Une cinquantaine de personnes participaient à l’activité.

« Les échanges ont été très constructifs. Des gens sont restés jusqu’à la fin de la journée pour parler de mobilisation. Pour moi, c’est une réussite », a résumé au Quotidien le président du comité de mise en œuvre, Dave Gosselin.

Celui-ci rapporte que les participants ont démontré le désir d’une entité numérique plus concrète. « Ils veulent qu’une structure, une organisation ou un mouvement soient initiés vers la collaboration et la mutualisation d’équipements », ajoute-t-il. Ainsi, le Hub Saguenay–Lac-Saint-Jean travaillera au développement de protocoles d’entente d’utilisation d’équipements et de ressources.

Comme l’espérait le comité de mise en œuvre, les participants de cette première journée de cocréation provenaient de différents milieux, dont l’univers politique. Considérés comme des experts du territoire, ils ont eu l’occasion de se prononcer sur leur conception de l’avenir de ce pôle régional qu’est le Hub.

Les participants ont démontré leur désir de voir des projets de collaboration concrets occuper le territoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean. M. Gosselin ajoute leur désir de se rassembler à travers des lieux de réseautage.

Après cette première journée de cocréation qui a été une réussite, le comité de mise en œuvre attend impatiemment les autres rendez-vous. Les prochaines rencontres sont prévues à Roberval (7 mai), à Saguenay (14 mai) et à Dolbeau-Mistassini (4 juin). Les semaines à venir permettront de cibler des dates pour les rencontres prévues dans le Bas-Saguenay ainsi qu’à Mashteuiatsh.

L’exercice de journées de réflexion accessibles à la population aboutira par une grande rencontre régionale qui permettra de définir la gouvernance du Hub Saguenay–Lac-Saint-Jean en plus de déterminer les spécificités de chacun des pôles locaux.